• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La longue attente des contribuables devant les centres des impôts des Alpes-Maritimes

La longue file d'attente devant le centre des impôts Cadéi à Nice. / © Y.Fournigault
La longue file d'attente devant le centre des impôts Cadéi à Nice. / © Y.Fournigault

 Malgré l'entrée en vigueur du prélèvement à la source, il faut déclarer ses revenus. Pour la déclaration papier, la date butoir est fixée au 16 mai minuit, et au 21 pour une déclaration en ligne. Les contribuables attendent parfois des heures avant d'être reçus par un conseiller.

Par Catherine Lioult

Depuis le 1er janvier dernier, le prélèvement de l'impôt à la source est effectif, mais pour autant, il est nécessaire de remplir sa déclaration de revenus. Si votre domicile est équipé d'un accès internet,  tout doit se faire en ligne mais si vous n'êtes pas en mesure de le faire, la déclaration papier est autorisée, et là le temps presse. La date butoir, c'est le 16 mai à minuit, le cachet de la poste fera foi.
 

De longues files d'attente... et beaucoup de tension

 
Chaque contribuable apporte des documents pour se faire aider par un conseiller. / © Y.Fournigault
Chaque contribuable apporte des documents pour se faire aider par un conseiller. / © Y.Fournigault

Et à la veille de cette date butoir, les files d'attente s'allongent. Dès le petit matin, les contribuables se postent devant le centre des impôts de leur secteur. Ainsi à Nice Cadéi, dès 8 heures du matin, il y a foule et il faut attendre parfois de longues heures parfois en plein soleil avant de rencontrer un conseiller.
 
Les contribuables doivent faire preuve de patience à Nice Cadéi. / © Y.FOURNIGAULT
Les contribuables doivent faire preuve de patience à Nice Cadéi. / © Y.FOURNIGAULT

La tension atteint son comble au moment de la fermeture, car malgré leur patience, certains ne seront pas reçus et devront revenir le lendemain. C'est ainsi qu'en début de semaine, l'un d'eux s'est jeté sous le rideau de fer en fin de journée. 
 


Depuis de longs mois, le personnel déplore une constante réduction du personnel, qui ne permet plus d'assurer leur mission de service public.
 

Les syndicats n'ont pas hésité à aller au devant du public pour faire part de leurs doléances et expliquer que le personnel manque pour répondre aux besoins.
 
Le tract des agents des finances publiques distribués aux contribuables devant le centre de Nice Cadéi. / © Y.Fournigault
Le tract des agents des finances publiques distribués aux contribuables devant le centre de Nice Cadéi. / © Y.Fournigault

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilles Bertaina

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer