• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Nice : Francis Lalanne et Eric Ciotti cibles des “gilets jaunes” ce samedi

Francis Lalanne, lors de sa conférence de presse vendredi 10 mai à Nice. / © Eric Jacquet - France 3 Côte d'Azur
Francis Lalanne, lors de sa conférence de presse vendredi 10 mai à Nice. / © Eric Jacquet - France 3 Côte d'Azur

Francis Lalanne, tête de liste "Alliance jaunes" aux élections européennes, puis le député (LR) des Alpes-Maritimes Eric Ciotti ont été insultés par des "gilets jaunes" ce samedi après-midi à Nice.

Par Aline Métais

Il a été considéré comme indésirable par les "gilets jaunes". Francis Lalanne a dû partir contre son gré de la manifestation. Pour l’acte 26 de leur mouvement, les "gilets jaunes" manifestent ce samedi 11 mai à Nice, comme chaque semaine depuis novembre. Ils sont une petite centaine. Le défilé a débuté par un incident avec le célèbre chanteur, à la tête d’une liste pour les Européennes : "Alliance jaune, la révolte par le vote".
 

Noms d'oiseaux


Contacté par téléphone, Patrick Cribouw, président de l'Union Jaune, confirme cet incident. Vers 13h30, les motards sont arrivés. Avec eux des "gilets jaunes" plus radicaux. Déterminé et obstiné, Francis Lalanne a voulu rester pour les convaincre. Peine perdue ! Insultes, noms d'oiseaux et tensions ont ensuite envenimé le débat. Le président de l'Union Jaune, lui, voulait éviter toute violence. Les forces de l'ordre aussi. Après concertation avec son staff (bras droit et avocate), l'ancien chanteur a accepté de quitter la manifestation. 

Invité de Franceinfo le 8 mai dernier, voilà ce que déclarait Francis Lalanne au sujet des élections européennes : 

Il n’y a qu’une liste de gilets jaunes, c’est l’Alliance jaune dont je suis la tête de liste !

Diplomatie


Un scrutin au cours duquel trois listes se réclament du mouvement né le 17 novembre dernier. Des déclarations qui ne sont pas du goût de tout le monde. En amont de cette visite, des messages publiés sur Facebook appelaient les militants à “dire avec diplomatie... ou pas” ce qu’ils pensaient de lui.


► ​L'une de nos équipes avait rencontré le candidat en campagne la veille de la manifestation, lors de sa conférence de presse à Nice : 
                                                        

 Interview de Francis Lalanne : Eric Jacquet, Véronique Varin
 
Francis Lalanne en conférence de presse à Nice, vendredi 10 mai
 

Le député Eric Ciotti également pris à partie


Le député LR Eric Ciotti a également été la cible de "gilets jaunes" ce samedi après-midi à Nice, place Garibaldi. "Alors que je me trouvais à la 8ème Foire du Livre du Lions Club de Nice, au profit des enfants handicapés et démunis, une poignée d’activistes d’extrême-gauche m'a pris violemment à partie. Ces manifestants ont scandé 'solidarité avec Olivier', du nom de l’enseignant mis en cause par la justice pour être suspecté d’avoir agressé un policier ; et dont j’ai demandé la suspension à titre conservatoire dans l’attente de la décision de justice" écrit Eric Ciotti dans un communiqué.

Dans une vidéo amateur consultée par France 3 Côte d’Azur, on voit le député de la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes quitter la place Garibaldi sous protection policière. Autour, des manifestants crient "collabo, collabo". Sur les images, aucun contact n'est visible entre l'élu et les manifestants.

Pour Eric Ciotti "le mouvement des gilets jaunes a été volé par l’extrême-gauche violente. La violence n’est pas une option politique, c’est une arme anti-démocratique contraire à toutes les valeurs de notre République."



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les randonneurs sont souvent mal informés

Les + Lus