Ce que l'on sait de plusieurs agressions sexuelles et physiques près du campus et de la cité universitaire des Collinettes à Nice

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aline Métais

La Police Nationale a été saisie, une enquête est en cours pour déterminer le contexte et le nombre d’agressions. L'université appelle les étudiantes à la plus grande vigilance.

Combien y a-t-il eu d'agressions ? Pour l'instant six cas auraient été recensés depuis le début de l’année aux abords du campus et de la résidence étudiante des Collinettes. Des agressions sexuelles et des agressions physiques avec vol de portables. 

La Police nationale a été saisie, une enquête est en cours pour déterminer le contexte et le nombre exact.

L'une des étudiantes aurait été victime de viol, elle aurait porté plainte. 

Informée, l'Université Côte d’Azur et le CROUS ont sollicité la police afin que des rondes soient effectuées dans ce secteur. Un quartier résidentiel, habituellement tranquille, où se trouvent des établissements scolaires.  

Très vite, le président du Bureau des Etudiants (BDE) Rayan Gosselet, a aussi publié une story sur le compte Instagram du BDE. C'est sa 4ème année à la faculté de droit de Nice et c'est la première fois qu'il entend parler de telles agressions.

La diffusion de cette information sur les réseaux sociaux a permis d'obtenir d'autres signalements.

Même si les faits ne se sont pas déroulés dans l'enceinte de l'université ou du Crous, à chaque fois ce sont des étudiantes d'une vingtaine d'années qui sont victimes de ces agressions. 

Les services de l’université se sont mobilisés en proposant un soutien psychologique. "On a une cellule des violences sexistes à la faculté", explique Xavier Latour, doyen de la faculté de droit qui a envoyé un mail aux étudiants cette semaine pour les appeler à la prudence.

 "Nous avons été informés de plusieurs agressions récentes dans les rues adjacentes à la faculté. Certaines ont eu lieu en journée, d'autres la nuit. nous vous appelons à la vigilance", explique le doyen dans le mail envoyé aux étudiants.

Action de sensibilisation

Par ailleurs, l’Université, a déclenché la Cellule Violences Sexistes et Sexuelles pour apporter son soutien aux étudiantes, via cette adresse mail : ​cvss@univ-cotedazur.fr

Dans le quotidien local Nice-Matin, une jeune fille explique avoir été victime d’attouchements en début de semaine dernière, alors qu’elle se trouvait à proximité du collège Alphonse-Daudet. "Je montais l’avenue qui mène à la fac, quand j’ai croisé un homme qui m’a attrapé la poitrine. Sans se retourner", précise-t-elle. Elle excuse d’abord un geste qu’elle pense maladroit. "Mais, avec le recul, je me suis rendu compte que c’était volontaire. Dans son élan, il a bien appuyé sur mon sein", affirme-t-elle. Son petit ami la convainc d’aller déposer plainte, "pour ne pas banaliser ce genre d’actions et peut-être aider la parole d’autres personnes à se libérer".

Pour apporter une aide concrète et ne pas laisser un climat de peur s'instaurer, une action de sensibilisation est prévue jeudi 27 janvier de 12h15 à 13h30 avec un retraité du Raid et un policier du commissariat Saint Augustin.

Le ou les suspects sont toujours activement recherchés par les forces de l'ordre.