Nice : les policiers insultés et menacés sur les réseaux sociaux portent plainte

Les syndicats dénoncent les insultes et les menaces dont les policiers sont victimes sur les réseaux sociaux. / © France 3 Côte d'Azur
Les syndicats dénoncent les insultes et les menaces dont les policiers sont victimes sur les réseaux sociaux. / © France 3 Côte d'Azur

Ils considèrent qu'ils ne peuvent plus supporter les menaces et ils le font savoir. Les policiers des Alpes-Maritimes victimes nommément d'insultes sur les réseaux sociaux, ont décidé de porter plainte, avec le soutien de leurs syndicats et de leur hiérarchie.

Par Catherine Lioult

Sur les réseaux sociaux, on trouve de tout, particulièrement quand il est question des forces de l'ordre. Des louanges, mais aussi des insultes et des menaces. Les manifestations des Gilets jaunes, la blessure de Geneviève Legay, 73 ans, militante d'Attac place Garibaldi à Nice dans des circonstances que la justice est chargée d'établir, sont autant d'événements propices à des commentaires. Facebook, Twitter, les insultes fleurissent. Les policiers en ont assez d'être lynchés.


Les policiers portent plainte


Les fonctionnaires visés ont décidé de passer à l'offensive et ils ont porté plainte, avec le soutien des syndicats Alliance et Unité-SGP qui à leur tour, sur les réseaux sociaux, expliquent qu'ils envisagent de se constituer parties civiles.
Alliance police demande ainsi aux autorités que ces comportements cessent, avec le retrait des publications et la protection des familles des policiers menacés.

 
 

Le directeur départemental de la sécurité publique a, par ailleurs, indiqué qu'il saisissait le procureur de la République au sujet de ces menaces nominatives contre ses fonctionnaires.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus