Nice : un réseau de drogue démantelé dans le quartier de l'Ariane, cinq personnes arrêtées

Après la saisie d'une tonne de cannabis mercredi, les enquêteurs de la brigade des stupéfiants ont démantelé un réseau d'importation de drogue à Nice. La marchandise devait alimenter le quartier de l'Ariane. Quatre hommes et une femme doivent être présentés au juge d'instruction ce samedi.

Les cinq personnes suspectées de faire partie de ce réseau de drogue ont été présentées ce samedi à un juge d'instruction.
Les cinq personnes suspectées de faire partie de ce réseau de drogue ont été présentées ce samedi à un juge d'instruction. © Jean-Paul Bierlein - France 3 Côte d'Azur
A Nice, la police annonce le démantèlement d'un réseau d'importation de résine de cannabis. Les membres de ce réseau sont suspectés d'avoir importé plus d'une tonne de marchandise ces derniers mois pour alimenter le trafic dans le quartier sensible de l'Ariane. 
    

Importation de produits stupéfiants


Quatre hommes et une femme âgés d'une trentaine d'années ont été arrêtés mercredi. Ils doivent être présentés ce samedi à un juge d'instruction. Ils pourraient être mis en examen pour importation de produits stupéfiants.

C'est le résultat d'une enquête qui aura duré plusieurs mois. La brigade des stupéfiants de Nice avait repéré des allers-retours fréquents entre la France et l'Espagne, selon le mode désormais connu des go-fast.


Deux autres interpellations


Le démantèlement a été rendu possible grâce au départ d'un convoi de Nice. Trois des auteurs présumés ont été interpellés à leur retour, à différents péages de l'autoroute A8. Ils étaient en possession de 132 kg de résine de cannabis.

Au même moment, deux autres interpellations ont eu lieu dans la cité. Les policiers ont saisi 3 kg supplémentaires dans un bar appartenant qui servait de lieu de revente.

Une tonne de résine de cannabis


Au total, les enquêteurs estiment que ce réseau monté par une famille connue de l'Ariane aurait importé plus d'une tonne de résine de cannabis issu de la production marocaine. (avec AFP)

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers drogue justice société