A Nice, vérification des casiers des salariés de deux sociétés aéroportuaires

Les 771 vestiaires et casiers des salariés de deux sociétés aéroportuaires de Nice ont été vérifiés mardi dans le cadre de l'état d'urgence en vigueur en France, a indiqué mercredi la préfecture des Alpes-Maritimes.

Cette procédure administrative "préventive" n'a pas donné de résultat particulier, a précisé la préfecture. Les deux sociétés présentes sur l'aéroport international de Nice (premier aéroport de province en nombre de passagers) emploient des personnels travaillant sur les pistes.

Trois nouvelles perquisitions à domicile ont été faites mardi dans des communes de l'arrière-pays, ce qui porte leur nombre à 19 dans le département depuis le début de l'état d'urgence décrété après les attentats parisiens du vendredi 13 novembre.

Le département a déjà procédé à la fermeture de deux lieux de culte musulman "clandestins" dans les communes de Beausoleil et Drap. Deux établissements de restauration ont en outre été fermés à Nice et Cannes. Par ailleurs six personnes sont actuellement assignées à domicile dans le département.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité