Le saviez-vous : la ville de Nice a été conçue par des architectes turinois

La place Garibaldi, la plus italienne des places françaises / © R. De Silvestro-FTV
La place Garibaldi, la plus italienne des places françaises / © R. De Silvestro-FTV

On le sait peu, mais Nice a été dessinée par des urbanistes turinois. Ils en ont  tracé les grands axes, et créé les places principales, comme Garibaldi, ou Masséna
 

Par Véronique Lupo

C'est la plus italienne des places françaises, la plus turinoise des niçoises : la place Garibaldi. Pensée et dessinée par les architectes de la maison de Savoie, elle devait refléter la puissance de la royauté.

Ici sur la place Garibaldi, on arrivait depuis Turin et on voyait le Saint Sépulcre, une approche qui mettait en scène l’appartenance de Nice à Turin,

nous dit Luc Svetchine, architecte niçois.

Capitale du duché de Savoie au 16 e siècle, Turin doit montrer sa force, et éblouir ses rivaux. C’est le début des places et des arcades qui forment encore aujourd'hui le socle de la cité et ressemblent étrangement aux places niçoises. Même façades uniformisées, mêmes ornements minimalistes, Nice se construit à l'image de sa capitale. Toutes les constructions de l’époque doivent être approuvées par le Consiglio d'Ornato.

Tous les yeux sont braqués sur Nice

Au milieu du 19eme siècle, les touristes fortunés du monde entier commencent à s’intéresser à Nice. Cette  lointaine province prend alors une toute autre dimension aux yeux de Turin.

1860 : un nouveau chapitre débute pour Nice

En 1860,  le comté de Nice est annexé à la France. Si le projet d'arcades le long de l'avenue Jean Médecin est alors abandonné, les architectes turinois gardent un œil sur la ville de Nice. Très inspirés, ils avaient même déjà imaginé la promenade du Paillon.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus