"Une librairie indépendante, c'est un engagement citoyen" selon Caroline Duhamel, libraire à Saint-Martin-Vésubie

Publié le Mis à jour le

A l'occasion de la 24e édition de la Fête de la librairie indépendante, ce 24 avril, retour à Saint-Martin-Vésubie, sur l'engagement de Caroline Duhamel dans cette commune sinistrée par la tempête Alex.

Elle est située en plein cœur du village. Son nom ? La Vagabonde. Cette librairie existe depuis 2004 à Saint-Martin-Vésubie, ce village en plein cœur du Mercantour. Et c'est en 2014 que Caroline Duhamel, son mari Olivier et leurs trois enfants sont arrivés de leur Normandie natale pour reprendre le magasin.

Caroline était institutrice, Olivier journaliste, alors toujours en activité. L'enthousiasme était immense, une passion qui les anime toujours aujourd'hui.

Je suis sur la place du village, je suis visible obligatoirement, c'est essentiel dans un petit village.

Caroline Duhamel, libraire

6 000 livres dans la librairie

Romans, polars, essais, livres de poésie, pour enfants, littérature française et étrangère, BD, mangas, guides touristiques, on compte au total au moins 6.000 titres et il suffit d'une petite semaine pour obtenir un livre qui ne serait pas en magasin. L'atout d'une librairie indépendante ? Caroline est catégorique, c'est le contact humain.

Je propose un conseil personnalisé, et je connais ma clientèle et ses goûts. A la librairie, petits et grands peuvent toucher le livre, l'ouvrir, le feuilleter et même le sentir. Il y a une relation physique !

Caroline Duhamel, libraire

C'est donc bien elle qui sélectionne les ouvrages, indique ses "coups de cœur", conseille sa clientèle. Un "vrai engagement" qu'elle revendique, parce qu'elle lit beaucoup et parce qu'elle tient à ces échanges avec ses clients.

Un café lecture une fois par mois

La Vagabonde est donc bien un lieu de partage, où l'on parle de littérature, de tout et de rien. La clientèle est constituée d'habitants de Saint-Martin-Vésubie, mais aussi de randonneurs, ou de vacanciers, surtout pendant l'été.

C'est donc pendant cette période qu'elle organise des rencontres avec des auteurs essentiellement locaux. Et pendant le reste de l'année, à raison d'une fois par mois, elle prévoit un "café lecture" pour lecteurs assidus. Il y en a généralement une dizaine au rendez-vous, et c'est l'occasion de débattre sur les dernières parutions.

Une librairie indépendante, un vrai engagement

Caroline l'affirme, les plateformes d'achat en ligne présentent une immédiateté, les librairies indépendantes, un engagement citoyen. Certaines ne parviennent pas à être rentables et ferment leurs portes, mais il en a toujours près de 3.000 en France qui résistent. Il s'agit donc d'un réseau exceptionnel qui n'existe pas ou plus dans d'autres pays.

On me remercie, c'est une relation de proximité unique qui se noue presque à chaque fois.

Caroline Duhamel, libraire

Et il a fallu surmonter bien des obstacles pour cette libraire. Après le passage de la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes dans la nuit du 2 au 3 octobre 2020, le village a été ravagé suite à la montées des eaux.

La librairie n'a pas été touchée contrairement à l'habitation des Duhamel qui a été sinistrée.

Puis il y a eu le Covid et les confinements successifs. Caroline n'avait qu'une obsession : rouvrir sa boutique. Un pari réussi avec le soutien de tout le village.

Aujourd'hui, Caroline compte écrire un nouveau chapitre dans sa vie. Son mari Olivier vient de reprendre une librairie à Barcelonnette, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

La famille va donc déménager. La Vagabonde est mise en vente !