Cet article date de plus de 7 ans

Quel avenir pour les Roms expulsés

Ils n'ont pas encore reconstruit leurs cabanes de fortune. Depuis leur expulsion à l'ouest de Nice, deux jours et deux nuits, ils dorment sur un bout de gazon. Ils n'imaginent pas retourner en Roumanie. Entre l'expulsion et l'intégration, leur avenir est incertain.

Projet d'intégration


A la misère roumaine, ils préfèrent les campements de fortune. Les associations demandent à l'Etat français une vraie politique d'accompagnement

"La vraie solution c'est l'intégration. Donc travail et éducation."

Expulsion systématique

Mais, dans les Alpes-maritimes, le discours politique majoritaire prône une stratégie opposée: l'expulsion systématique des Roms dans leur pays d'origine.

"Démanteler les camps si on n'expulse pas derrière, ça ne sert à rien, selon Eric Ciotti, le président du conseil général des Alpes-maritimes.

350 Roms en errance

Mais il faut prouver que les Roms sont sur le territoire français depuis plus de trois mois sans ressource suffisante. Quel avenir pour les Roms ? Le retour en Roumanie comme 75 personnes expulsées l'an passé dans les Alpes-maritimes ou un projet d'intégration. Pour le moment, seules 12 familles y ont eu accès. 350 Roms sont toujours en errance dans le département.

durée de la vidéo: 01 min 57
Suite expulsion roms

Intervenants:

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société roms