Tensions dans un quartier de Nice après un homicide par balle

Le quartier populaire de l'Ariane, à Nice, où un jeune homme a été abattu par balle samedi soir, a été le théâtre de tensions dimanche, entre rixe et coups de feu

Par AFP

Au moment où la police s'apprêtait à intervenir "pour une rixe impliquant une vingtaine de personnes" dans le quartier de l'Ariane elle a été appelée à la suite de coups de feu, dans le même quartier, a indiqué  Marcel Authier, directeur départemental de la sécurité publique.
Selon le procureur de la République Jean-Michel Prêtre

Ces coups de feu ont eu lieu près d'un débit de boisson réputé pour être fréquenté par des personnes défavorablement connues. Mais pour l'heure, il est trop tôt pour indiquer si cet établissement ou si une personne en particulier étaient visés par ces tirs."
"Nous avons alors effectivement constaté des impacts de balles mais aucun blessé


a poursuivi M. Authier, précisant qu'aucune interpellation n'avait eu lieu à ce stade.
L'enquête a été confiée à la sûreté départementale avec l'appui de la police scientifique et technique de la police judiciaire.

M. Prêtre s'est interrogé également sur les liens entre ces violences et le meurtre de samedi soir: "Je ne crois pas au hasard", a-t-il affirmé, alors qu'un homme de 20 ans, connu pour des faits mineurs de trafic de stupéfiants, a été tué par balle samedi soir dans ce quartier classé Zone de sécurité prioritaire (ZSP), tout comme celui des Moulins, à l'ouest de la ville, où un règlement de comptes a fait un mort le 12 juillet.

"Il y a aujourd'hui une vraie nervosité dans ces quartiers, un coup de chaud qui ne tient pas seulement à la saison mais aussi à des questions structurelles et générationnelles"


explique le procureur. La direction de la police se dit prête quant à elle à prendre des mesures pour renforcer sa présence sur place.

Sur le même sujet

Les + Lus