Un an de prison avec sursis et une lourde amende pour un transporteur d'animaux sauvages

Publié le Mis à jour le

Le tribunal correctionnel de Nice a condamné un commerçant espagnol à un an de prison avec sursis et à 27 500 euros d'amende. Il acheminait des animaux sauvages entre Madrid et la République Tchèque via la Côte d'Azur  quand il a été arrêté au péage de la Turbie.

Le procès a eu lieu le 5 février dernier.

Ce jour-là, le tribunal correctionnel de Nice doit juger un transporteur espagnol, absent à l'audience, mais représenté par son avocat. Il doit répondre de six infractions au total parmi lesquelles la détention d'espèces menacées d'extinction, l'importation en contrebande, la détention de cadavre d'animaux,  le transport et la mise en vente d'espèces protégées...



Une arrestation par les douaniers au péage de la Turbie

Le 27 avril 2013, au péage de la Turbie, dans les Alpes-Maritimes, les douanes  avaient découvert dans sa camionnette 2 lionnes, 2 chiens australiens "dingos", 3 singes, 2 lémuriens, 2 tortues, 10 caïmans à lunettes tous vivants et 1 python mort dans un sac, entassés  dans des cages. Le véhicule n'est pas aux normes et le  chauffeur non qualifié pour ce type de transport.

Ces animaux appartiennent à une société espagnole, et ils sont destinés à être vendus  en Pologne et en République Tchèque.



Une lourde sanction

Le tribunal correctionnel a condamné le commerçant à une peine d'un an de prison avec sursis. Sa camionnette a été confisquée, et les animaux ne seront pas restitués. Il devra en outre s'acquitter d'une amende de 10 000 euros, plus une amende douanière de 17 500 euros qui correspond à la valeur marchande des animaux.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité