Aix-en-Provence : la bénédiction des calissons

© Maxppp
© Maxppp

En 1630 l'épidémie de peste s'arrête à Aix, un fait que l'on attribue, à l'époque, aux calissons !

Par Sophie Accarias

D'ou vient la tradition ?

En 1629 la ville d’Aix est touchée par une terrible épidémie de peste. Les habitants sont enfermés dans leurs maisons, les morts se comptent par milliers et la situation semble désespérée. Les autorités finissent même par fuir la ville. Seuls restent le prévôt du chapitre Jean-Nicolas de Mimata, le Consul Borilli et l’assesseur Joseph Martelly.

Venès tóutei pèr lei calissoun

Ce dernier, le 20 janvier 1630 fait voeu de faire célébrer chaque premier dimanche de septembre, un office d’action de grâce dédié à la Vierge de la Seds (sainte patronne de la ville d’Aix) afin de bénéficier de sa protection. C’est au cours d’un de ces offices que le célèbre Calisson d’Aix fut béni et distribué. A la fin de l’épidémie, on pensa alors que le calisson protégeait de la peste. Le mal a disparu depuis mais les calissons sont restés et l’invitation prononcée par l’archevêque :

Venès
tóutei pèr lei calissoun

littéralement "Venez tous aux calissons" a gardé tout son pouvoir d’attraction. La bénédiction chaque premier dimanche de septembre a duré jusqu'à la Révolution puis a repris il ya 22 ans.


Les grands rendez-vous

Sur le cours Mirabeau :
Toute la journée présence de nombreux stands d’artisans travaillant en public et diverses animations sur le thème du calisson et de l’amande.
11 h 30 Depuis la cathédrale, défilé en procession pour rejoindre le cours Mirabeau avec la Vierge auxCalissons portée par les calissonniers, chocolatiers et confiseurs en tenue de métier.
15 h 10 Bénédiction des calissons d’Aix en présence de Mgr Christophe Dufour, archevêque d’Aix et d’Arles.

Sur le même sujet

conflit des salariés de McDonald's Saint-Barthélémy

Les + Lus