Aix-en-Provence : elle se croyait fille unique, mais grâce à l'ADN elle découvre qu'elle a cinq frères et sœurs

Une Aixoise, âgée de 63 ans, se croyait fille unique, née de père inconnu. Lorsque son fils décide de faire des tests ADN pour remonter son arbre généalogique, elle découvre qu'elle a cinq frères et sœurs en France et aux Etats-Unis.

Test ADN
Test ADN © FRANCK KOBI/MaxPPP
Comment un prélèvement de salive a bouleversé la vie de Corrine ? Cette Aixoise de 63 ans a toujours cru qu'elle était fille unique, née d'un père inconnu. Elle, qui n'a pas toujours eu une enfance heureuse et dont la mère a toujours refusé de donner des informations sur ce père.

Des tests ADN

Un début de réponse est venu de son fils, lorsqu'il a décidé de faire des tests ADN pour remonter son arbre généalogique, rapporte France Bleu Provence.

Depuis dix ans, avec les progrès de la recherche génétique, plusieurs sociétés proposent au grand public de réaliser des tests de paternité, maternité ou de fratrie, à partir d'un prélèvement de salive. Les analyses sont réalisées par des laboratoires étrangers et n'ont aucune valeur juridique en France.

Pour Corrine, les résultats de ces tests ont changé sa vie. "Depuis le décès de mon mari, ma vie était au point mort, morose", indique-t-elle. Aujourd'hui, ses amies lui disent qu'elle a retrouvé le sourire. Corrine a découvert qu'elle avait une sœur, tout près de chez elle, dans le Vaucluse.

"Je ne connaissais pas le sentiment frère-sœur, je n'ai jamais connu ça", raconte Corrine. Elle confie que depuis qu'elles se sont rencontrées, elles sont devenues inséparables, même si de son côté, la sœur vauclusienne préfère garder l'anonymat, "pour ne pas faire de peine à ses parents qui l'ont élevé et entouré de beaucoup d'amour".

Cinq frères et sœurs et un papa américain

Au cours du repas, la sœur de Corrine lui révèle ce qu'elle cherchait depuis si longtemps : leur père est américain, "venu en France dans les années 50", et sans doute pas très fidèle. Ce père est décédé jeune. Un premier frère né en France, puis une sœur, désormais installée dans le Vaucluse et "sept mois plus tard, c'était moi".

 Après sa naissance et le retour de leur père aux Etats-Unis, trois enfants naîtront encore : Shéryl, Shella et Shelley.

Un voyage aux Etats-Unis

Depuis cette découverte, Corrine entretient régulièrement des relations avec ses frères et sœurs, via les réseaux sociaux. L'une de ses petites soeurs, Shéryl, qui réside en Floride, va venir la voir à Aix-en-Provence, le 26 janvier prochain.

Un choc de culture, "Ma famille là-bas, c’est du lourd ! moi, je suis qu’une petite française qui fait les marchés, ça va être drôle !", sourit Corrine.

Elle aussi, a décidé de faire le voyage aux Etats-Unis pour rencontrer tous les membres de sa famille. "J'ai toujours eu envie de découvrir ce pays, c'est drôle parfois la vie". Elle a prévu un road-trip en camping-car, en empruntant la célèbre "route 66". Le départ est prévu au mois de mars.

Des tests ADN interdits en France

Une histoire qui donne espoir à ceux qui cherche leur racine, avec aujourd'hui le développement important de ces banques ADN. En France, il est interdit de faire des tests ADN, en dehors d'une décision médicale ou judiciaire (Articles 16-11 et 16-10 du Code civil : L'examen des caractéristiques génétiques d'une personne ne peut être entrepris qu'à des fins médicales ou de recherche scientifique).

Le non-respect de la loi est passible d'un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende. Il est néanmoins possible de commander un test ADN sur Internet auprès d'un laboratoire à l’étranger. Ces derniers mois, les retrouvailles se multiplient. Beaucoup de personnes adoptées du monde entier les utilisent aussi dans l’espoir de retrouver une sœur, un frère ou une mère.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
famille société