Aix-en-Provence : une information judiciaire ouverte pour prise illégale d'intérêt et trafic d'influence à la mairie

Alexandre Gallese, adjoint au maire d'Aix-en-Provence, en charge de l'urbanisme / © France 3 Provence-Alpes
Alexandre Gallese, adjoint au maire d'Aix-en-Provence, en charge de l'urbanisme / © France 3 Provence-Alpes

Des permis de construire accordés par la mairie d'Aix-en-Provence sont dans le viseur de la justice. Une information judiciaire a été ouverte en mai 2018 pour prise illégale d'intérêt et trafic d'influence. L'adjoint à l'urbanisme de la ville serait au cœur de cette affaire.

Par Ludovic Moreau

L'adjoint au maire d'Aix-en-Provence, en charge notamment de l'urbanisme, c'est Alexandre Gallese. Depuis plusieurs mois, il serait dans le collimateur de la justice. Une information judiciaire a été ouverte en mai 2018, pour prise illégale d'intérêt et trafic d'influence.


Perquisition au service de l'urbanisme

En décembre, les services de la ville dirigés par l'élu ont reçu la visite des policiers de la brigade financière. Contacté par téléphone, Alexandre Gallese nous a confirmé la perquisition réalisée peu de temps avant Noël dernier et que les enquêteurs ont saisi plusieurs permis de construire et documents relatifs aux Zones d'Aménagement Concertées.


Anticor 13, lanceur d'alerte

Les membres du groupe local d'Anticor 13, une association qui lutte entre autre contre la corruption, s'intéresse de très près à Reflaixion, une association ou plutôt un micro-parti politique créé par Alexandre Gallese.

Nous avons eu des informations qui indiquaient que l'association (Reflaixion) vouait son financement à des faveurs sur les attributions de permis de construire. Nous avons recueilli des témoignages que nous avons transmis au procureur

explique Jean Sansone, co-référent départemental Anticor 13.
 

Reflaixion, un micro-parti politique

Reflaixion et sa sœur ADF Reflaixion ont été créées en janvier 2013. L’une a pour objet notamment de l'échange et le débat autour de la vie politique.
Le rôle de l'autre est de recueillir des fonds pour sa grande sœur. Les deux sont domiciliées chez Alexandre Gallese. La première est présidée par l'élu et la seconde est dirigée par François Dussol et la trésorière est madame Dussol. Le couple est à la tête d'une galaxie de sociétés et notamment de promotion immobilière.


Prise illégale d'intérêt, trafic d'influence ?

La justice soupçonne des versements suspects sur les comptes d'ADF Reflaixion en échange de permis de construire accordés. Plusieurs promoteurs immobiliers qui ont des projets sur Aix, comme la société Pitch promotion, auraient été perquisitionnés.

En septembre dernier, Reflaixion organisait la fête de la 14e circonscription des Bouches-du-Rhône et en Une de la page Facebook de l'association, pour ne pas se tromper, Alexandre Gallese figure sur la photo.
Pour l'évènement, des leaders Les Républicains de premier plan sont prévus : Maryse Joissains, Renaud Muselier et Martine Vassal.

La participation demandée aux militants s'élève à 20 euros et le chèque doit être libellé au nom de Reflaixion.

Reportage : Jean-François Giorgetti et Xavier Schuffenecker

Sur le même sujet

Les + Lus