Arles : suicide d'un détenu à la maison centrale

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Bouyé

Hier, vers 13h, les surveillants ont découvert le corps inanimé d'un détenu dans sa cellule de la maison centrale d'Arles. Il s'était étouffé avec un sac plastique. Les surveillants ont tenté de le réanimer; l'homme a été transporté dans le coma à l'hôpital d'Arles. 

Qualifié de détenu sans problème par les surveillants, il était arrivé il y a moins d'un an à la maison centrale. Le syndicat CGT penitentière de l'établissement déplore ce geste, Bruno Ferrier précise :

Un suicide c'est toujours compliqué, c'est comme si on n'avait failli à notre mission : le maintien en vie

et d'ajouter fataliste " celui qui veut passer à l'acte le fait ".
 

Peu de suicides en centrale

Il explique que les suicides sont plutôt rares dans une maison centrale, où ne sont incarcérés que des longues peines, et Bruno Ferrier poursuit  "normalement ces gens sont prêts à faire leur peine".