Féria de Pâques 2022 à Arles : 5 expressions à connaître si vous venez en Camargue

Publié le Mis à jour le

La Féria de Pâques se tient cette année du 15 au 28 avril. Plus de 500 000 visiteurs sont attendus dans les rues d'Arles. Alors si vous voulez passer pour aficionado, un connaisseur voici 5 mots qu'il faut absolument connaitre.

Abrivado

En Camargue les jeux taurins sans mise à mort sont les rendez-vous incontournables qui rythment la Féria et les fêtes de villages. Les amateurs de tradition taurine et de sensations fortes sont gâtés.

Encierros, abrivados (lâchers de taureaux encadrés par les gardians, évocation du temps sans camion où l’on accompagnait les animaux des pâturages à la ville) et courses camarguaises (jeu taurin avec les raseteurs sans mise à mort) sont organisés tout au long du week-end sur les grands boulevards de la ville.

>> Tout savoir sur le programme de la féria de Pâques 2022

Arlatenco

L’arlésienne en provençal. Les arlésiennes portent leurs costumes traditionnels colorés, coiffées d’un ruban de soie savamment enroulé sur les cheveux. La première d’entre elles est bien sur la reine d’Arles.

Véritable ambassadrice culturelle du pays d’Arles accompagnée de ses demoiselles d’honneur, Camille Hoteman accueille les invités de prestige et peut présenter en plusieurs langues aussi bien la gastronomie locale que les enjeux agricoles et la vie des gardians.

Bodega

Les bodegas sont le 2ème poumon de la Féria avec les arènes. Bar musical temporaire, chacune dans leur style, les bodégas séduisent par leur ambiance festive et spontanée mais aussi par certains lieux historiques de prestige qu’elles occupent le temps de la Féria (église des Frères Prêcheurs, cour de l’archevêché par exemple).

On y danse le flamenco aux sons des guitares ou des DJ à la mode.

Ici la Bodega des Andalouses adepte de la danse sévillane et flamenco

Gardianne

La gardianne est tout d’abord une cavalière, le pendant féminin du gardian, le "cow-boy" de Provence et du Languedoc qui garde les taureaux dans les manades, les élevages destinés à la course camarguaise. Mais la gardianne se déguste aussi ! C’est surtout une spécialité gastronomique.

Une daube de bœuf à la viande AOP "raço di biou" longuement mijotée,  accompagnée de riz long ou rouge de Camargue. La gastronomie voit elle aussi se mélanger les saveurs hispanisantes des tapas avec les spécialités locales et provençales, le tout autour de l’élément commun le riz cultivé en Camargue, indispensable aussi pour la paella ! 

Tablao

Pendant la Féria, on vibre au rythme des danses sévillanes lors de soirées endiablées. Sur le tablao, le plancher, les amateurs de flamenco dansent avec énergie et passion en respectant les codes de cet art venu d’Andalousie. Amateurs et danseurs professionnels sont mis à l’honneur dans les bodegas, en particulier celle des Andalouses, dans l’église des frères prêcheurs.