Gravement blessé lors d'une corrida samedi,Thomas Joubert est en convalescence

Publié le Mis à jour le

Le torero arlésien de 28 ans Thomas Joubert, encorné à la cuisse lors d'une corrida samedi à Bayonne a pu quitter dès lundi les soins intensifs de la clinique Blehara, il devrait encore y rester quelques jours en convalescence. 

L'arlésien Thomas Joubert a frôlé la mort ce week-end lors d'une corrida à Bayonne. Touché gravement à la cuisse par un coup de corne qui a arraché partiellement l'artère fémorale, le torero de 28 ans a quitté lundi après-midi les soins intensifs de la clinique Belhara où il a subi une intervention de trois heures samedi soir, rapporte France Bleu Pays Basque. 
 
L'arlésien, qui a perdu deux litres de sang, peut remercier sa bonne étoile. Sur sa page Facebook, l'équipe médicale des arènes a souligné la gravité de la blessure infligée par le taureau de combat de la ganadería biterroise de Robert Marge : "Deux cornadas au niveau de la cuisse gauche. L’une verticale de 30cm avec arrachement sur 20cm de l’artère fémorale superficielle et plaie de la veine fémorale superficielle. L’autre horizontale de 15cm allant jusqu’au fémur avec délabrement musculaire. Pronostic extrêmement grave".

Je veux leur dire un grand merci, toutes les équipes médicales ont été extraordinaires, à l’infirmerie des arènes, puis à la clinique,

a pour sa part indiqué le jeune torero de son lit d'hôpital à nos confrères de Sud Ouest. " J’ai été opéré samedi soir, et dimanche, ça allait déjà mieux, j’ai eu la chance de ne pas avoir de fièvre, je suis dans de très bonnes mains", souligne le torero d’Arles.
Les chirurgiens taurins ont indiqué que le matador "devrait rester jusqu à la fin de semaine à Bayonne avant de revenir à Arles."