Salin de Giraud : le château de Tourvieille bientôt accessible

le château de Tourvieille entre saloin de Giraud et Beauduc / © France 3 Provence Alpes
le château de Tourvieille entre saloin de Giraud et Beauduc / © France 3 Provence Alpes

Au bord de l'effondrement, cette tour du XVI éme siècle entre Salin de Giraud et  le golfe de Beauduc retrouve de la solidité. La restauration entamée depuis le mois octobre devrait permettre au public de (re) découvrir ce bâtiment, un des très rares point haut en Camargue. 

Par Hélène Bouyé

Comme le dit l'architecte Xavier Boutin

avec les ruines, c'est intéressant de voir que même quand il y a des coups durs qui mettent les choses presque à terre, il y a toujours une possibilité de pouvoir repartir


 Un belvédère 


L'architecte d'Apt s'est fait une spécialité des lieux abandonnés, des ruines du patrimoine mais qu'il garde avec leurs rides, leurs marques pour des usages d'aujourd'hui. Au château de Tourvieille restauré, il y aura un belvédère à 9 m de haut. Un nouvel usage touristique.  

l'architecte Xavier Boutin et le chef de chantier Nicolas Hugues / © France 3 Provence Alpes
l'architecte Xavier Boutin et le chef de chantier Nicolas Hugues / © France 3 Provence Alpes

 400 ans d'histoire contre vents et sel 

A Tourvieille, on est à peine à 60 cm au dessus du niveau de la mer, les fondations ont les pieds dans le sel et l'ancienne tour de garde la tête en plein vent. De rudes conditions pour l'architecture précise Xavier Boutin. Le chantier lui aussi a dû faire avec les éléments ; le froid intense en hiver le Mistral surtout qui,  si on n'y prend garde, saisit bien vite les mortiers raconte Nicolas Hugues, chef de chantier.

Le Rhône et les pirates


Au XVI ème siècle, il y avait le Rhône; et des attaques de pirates alors on a construit une tour, avec des pierres de Beaucaire, des pierres d'Arles. Cinquante ans plus tard, le Rhône changeait de cours... La tour de garde devient une ferme, puis au XIX ème une gentilhommière, finalement occupée par l'armée allemande pendant la seconde guerre mondiale puis,  laissée à l'abandon.  Propriété du Conservatoire du littoral depuis 2004, inscrite au patrimoine national , elle témoigne aujourd'hui des multiples visages de la longue histoire de la Camargue et des hommes qui ont vécu.  Qui  y vivent, qui y passent aujourd'hui, où elle trône dans le parc naturel régional maintenant vouée à être un repère pour les promeneurs. Comme une porte d'entrée sur les marais. 

Le chateau de Tourvieille en chantier / © France 3 Provence Alpes
Le chateau de Tourvieille en chantier / © France 3 Provence Alpes


Sur le même sujet

J.P. Vassalo, maire de Tende (06)

Les + Lus