• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Reprise d'Ascométal : 20 emplois supprimés et une centaine menacée à Fos-sur-Mer

© Maxppp/NOSETTO Patrick
© Maxppp/NOSETTO Patrick

Le groupe suisse repreneur d'Ascométal prévoit de fermer d'ici deux à trois ans trois unités situées dont le train à fil à l'usine de Fos-sur-Mer. A terme 120 emplois sont menacés. Le président de région Renaud Muselier demande au gouvernement d'agir pour préserver un outil industriel performant.

Par Annie Vergnenegre

Le reprise d'Ascométal par le groupe suisse Schmolz et Bikenbach va avoir un impact sur le site de Fos-sur-Mer . Le repreneur prévoit en effet de fermer d'ici deux à trois ans trois unités situées sur en Moselle, dans le Nord, dans les Bouch-du-Rhône.

Une vingtaine d'emplois supprimés à court terme


Dans le sud, la menace pèse sur le train à fil de Fos-sur-Mer. Dans un communiqué le président de la région Paca, et député européen Renaud Muselier, a apporté son soutien aux salariés fosséens. "Ce sont dès la fin du mois, 101 emplois qui seront supprimés dont une vingtaine sur le site de Fos-sur-Mer, indique-t-il dans un communiqué.

A long terme, 250 emplois seront affectés par la restructuration prévue et notamment la fermeture du train à fil qui concerne 120 emplois en CDI et près de 50 sous-traitants à Fos-sur-Mer.

Le président de la région "demande l’ouverture immédiate de négociations au plus haut niveau pour la préservation de l’emploi et le maintien du train à fil sur le site de Fos-sur-Mer. Cette fermeture signifierait en effet la perte d’un outil industriel performant et disposant de nombreuses commandes".


A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait 2 - Zombi Child

Les + Lus