Les Férias de Pâques à Arles ce week-end

Publié le Mis à jour le
Écrit par Astrid Garaude

Dès ce vendredi et pour quatre jours la ville d’Arles va vivre au rythme de la tauromachie pour les cinquante ans de cette fête populaire. Une édition particulière, en hommage au maestro José Mari Manzanares.

Les Férias de Pâques d’Arles fêtent leurs cinquante ans cette année. Une fête populaire dédiée à la tauromachie qui commence demain et se termine lundi. Elles ouvrent la saison tauromachique française et attirent plus de 500 000 visiteurs.

Un hommage au torero des toreros

Cette année, les férias seront dédiées à José María Manzanares, torero historique décédé en 2014 à l’âge de 61 ans d’une crise cardiaque. Surnommé "le Maestro", il est considéré comme un maître par ses pairs. Il a débuté sous la houlette de son père à Alicante en Espagne où il est né et a grandi.

C’est là qu’il reçoit en mai 1971 "l’alternative", la thèse des matadors de taureaux. Ce n’est qu’un début. Il multiplie les performances exceptionnelles dans les années 1970 et 1980, notamment à Valence en 1983. Ces deux fils se produiront à l’occasion de la féria de Pâques, l’émotion sera donc au rendez-vous.

A leurs côtés, figuras (toreros vedettes), vétérans et jeune garde feront face à des taureaux issus des élevages les plus prestigieux. Des performances qui promettent une temporada – saison de corridas - de qualité. 

Les férias d'Arles font la part belle aux éleveurs de la région. Patrick Laugier, ganaderio - éleveur de taureaux de combat- de Raphaèle les Arles a la fierté de voir ses bêtes se lancer dans l'arêne dès le premier jour.  Marc Civallero et Xavier Schuffenecker sont allé à sa rencontre.
##fr3r_https_disabled##

Des animations pour tous les publics

Au menu, pas moins de six corridas, dont une novillada qui oppose de jeunes taureaux (novillos) à de jeunes toreros. Des temps forts dans les célèbres arènes d’Arles, mais pas seulement. Les férias d’Arles peuvent se targuer d’attirer un public large avec différentes animations qui entourent les spectacles taurins.
Les peñas, des groupes de musique informels, viendront notamment mettre de l’ambiance durant ces quatre jours de festivités. Mais aussi des jeux taurins et des abrivados, les lâchers de taureaux dans les rues barrées reproduisant la conduite des taureaux des pâturages aux arènes.

Il y aura aussi des courses de vaches et une course camarguaise. Enfin les bodegas, bars en plein air, offriront rafraîchissements et restauration durant ce long week-end de Pâques .
Un programme alléchant qui réjouira curieux et aficionados.

Découvrez le programme complet des Férias de Pâques