Marseille : deux centres de transferts de déchets bloqués

© Valérie Bour / France 3 Provence Alpes
© Valérie Bour / France 3 Provence Alpes

Résultat : 8 000 tonnes de déchets bloqués dans la Métropole... 200 salariés sont en grève depuis hier pour garantir leurs avantages. Les ordures de 17 communes de la Métropole n'ont pas pu être déversées des camions, ni acheminées vers l'incinérateur de Fos-sur-Mer.

Par Ghislaine Milliet-Bouquet et Mariella Coste

Blocage

Les deux centres de transfert de Marseille sont bloqués depuis hier par les salariés en grève de la société privée Derichebourg. Cette dernière a absorbé les anciens salariés de Véolia et de Nicolin, chargés du ramassage des poubelles dans les 2ème, 15ème et 16ème arrondissements de Marseille.

A la réception de leur premier bulletin de salaire Derichebourg,  les ex-salariés de Nicolin ont eu la mauvaise surprise de constater une baisse sensible de leur salaire. Les primes historiques n’y étaient pas incluses...
La direction Derichebourg proposerait d’autres primes, mais non soumises à cotisations sociales…

La grève entamée hier s’est donc poursuivie aujourd’hui. Des négociations sont en cours pour arriver à un consensus au plus vite. Car derrière ce conflit social issu du privé, la métropole grogne.

Le reportage de Ghislaine Milliet-Bouquet et Valérie Bour :
Interviewes de Mustafa Chahmat et Tahar Ghali, employés de Derichebourg, ex-salariés Nicolin.
Grève des éboueurs et blocage de centres de transferts à Marseille
200 salariés tranférés de chez Véolia et Nicolin vers l'entreprise DERICHBOURG, bloquent depuis hier 2 centres de transferts de déchets, pour garantir leurs avantages. Les ordures de 17 communes de la Métropole n'ont pas pu être traités... - Ghislaine Milliet-Bouquet et Valérie Bour


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Le berger de Caussols devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes (06)

Près de chez vous

Les + Lus