• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Marseille: La Garde républicaine patrouille dans les calanques

Les chevaux et leurs cavaliers quitteront Marseille le 30 septembre. / © France 3 / Astrig Agopian
Les chevaux et leurs cavaliers quitteront Marseille le 30 septembre. / © France 3 / Astrig Agopian

Si vous vous baladez sur la côte ou dans les calanques des Bouches-du-Rhône, vous pourriez croisez des gendarmes à cheval. Il s'agit de la Garde républicaine qui patrouille depuis avril. Les Marseillais ont bien accueilli le dispositif pendant cette période d'essai. 

 

Par Astrig Agopian avec GG

Leur mission de six mois dans la région de Marseille s'achèvera fin septembre. Les chevaux, des Selle Français, et cavaliers de la Garde républicaine ont sillonné les rues et les chemins des Bouches-du-Rhône pour la première fois. Leur mission était de surveiller et de rassurer.
 

Renouer le contact


Les passants approchent les gendarmes cavaliers avec le sourire. S'ils hésitent, les gendarmes les invitent à venir caresser les chevaux avec bienveillance. C'est une bonne chose pour l'image de la gendarmerie selon le lieutenant de la Garde républicaine:

Nous nous avons le temps ici de pouvoir se rapprocher de la population, de parler avec eux, de renouer le contact. Ce qui fait qu'après ce sera bénéfique pour les gendarmes qui resteront à l'année pour les brigades dans lesquelles nous sommes.

La Garde républicaine délocalisée à Marseille

Au-delà de l'aspect rassurant, les chevaux apportent de réels avantages aux gendarmes qui patrouillent en leur compagnie: une vue à presque trois mètres de hauteur, et un accès plus simple qu'en véhicule motorisé aux chemins escarpés des calanques.

Cette présence peut aussi avoir un effet dissuasif sur ceux qui voudraient commettre des infractions. Les cavaliers sont en contact avec toutes les gendarmeries qui se situent sur les zones où ils patrouillent, et les contactent si des renforts sont nécessaires. 

Les zones où vous pouvez les apercevoir sont les suivantes: la Pointe Rouge, Luminy, les Goudes, Cassis, La Ciotat, Aix-en-Provence et les Baux-de-Provence. 

Les sept chevaux de la Garde républicaine quitteront les Bouches-du-Rhône fin septembre. Ils étaient arrivés en avril de Paris. A la fin de cette période d'essai, le Conseil départemental décidera de pérenniser ou non la présence de la Garde républicaine à Marseille. 

Reportage de Frédéric Renard, Roger Gasc et Martine Morand
 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus