Attaque du Hamas contre Israël : un rassemblement pro-palestinien interdit à Marseille, "on ne comprend pas"

La préfecture de police a interdit mardi 10 octobre une mobilisation du Collectif Marseille Gaza Palestine.

L'incompréhension est grande. Trois jours après l'offensive du Hamas à Israël, un rassemblement pro-palestinien prévu ce mardi en fin d'après-midi à Marseille a été interdit en raison de risques "de troubles à l'ordre public", a annoncé mardi la préfecture de police des Bouches-du-Rhône.

Cet appel à se rassembler sur le Vieux-Port, notamment à l'appel du Collectif Marseille Gaza Palestine, n'a pas été déclaré, a justifié la préfecture de police dans un message diffusé sur X (anciennement Twitter), précisant que ce rassemblement a "fait l'objet d'un arrêté préfectoral d'interdiction au
regard des troubles à l'ordre public qu'il est susceptible de générer".

"La guerre n'a jamais arrêté pour eux"

"On ne comprend pas l'interdiction de ce rassemblement alors qu'on en voit partout, en Europe et aux Etats-Unis, a commenté l'Union CGT départementale (13) auprès de France 3 Provence-Alpes, inquant maintenir l'appel à se rassembler. On a appelé au rassemblement sur la base de la paix, par respect pour le peuple palestinien et son droit à l'autodétermination. La guerre n'a jamais arrêté pour eux, avec des politiques coloniales et d'apartheid."

Le député LFI-Nupes des Bouches-du-Rhône Hendrik Davi a lui estimé sur BFM qu'il "serait plus légitime de laisser l'émotion s'exprimer".

A Lyon lundi, environ 150 personnes s'étaient rassemblées avant d'être rapidement dispersées par les forces de l'ordre. Cette manifestation avait également été interdite par la préfecture du Rhône, là encore pour "risque de trouble à l'ordre public". 

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité