Cet article date de plus de 3 ans

Attentat de Marseille: les 5 personnes gardées à vue remises en liberté sans poursuites

Les cinq personnes qui étaient en garde à vue, dans le cadre de l'enquête sur le meurtre des deux jeunes filles à Saint Charles (Marseille), ce dimanche, ont été remises en liberté sans poursuites.

La gare St Charles au lendemain de l'attentat
La gare St Charles au lendemain de l'attentat © Valérie Smadja
Cinq interpellations, cinq personnes relâchées. C'est le téléphone portable retrouvé dimanche sur le corps du tueur qui avait permis de faire ces interpellations.
Cinq personnes ont été arrêtées à Marseille, dont 2 dans un immeuble de la rue Sainte, en centre ville.
Ces personnes avaient été placées en garde à vue pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.
Elles auraient été en contact avec Ahmed Hanachi, le tueur de la Gare Saint Charles.
Elles ont toutes été relâchées sans poursuites.

 

Qui étaient ces personnes ?

Interpellés mardi à Marseille, les quatre hommes, âgés de 32 à 56 ans, et une femme de 35 ans, ont été relâchés "en l'absence d'éléments
incriminants à ce stade", a-t-on précisé de même source. Ils avaient été placés en garde à vue pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, les enquêteurs cherchant à déterminer s'ils avaient pu apporter un soutien logistique au tueur, Ahmed Hanachi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat faits divers terrorisme