• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Ce que l'on sait de l'attaque meurtrière de la gare Saint-Charles à Marseille

© VALérie Vrel
© VALérie Vrel

Que sait-on ce lundi matin de l'attaque meurtrière perpétrée dimanche sur le parvis de la gare Saint-Charles qui a fait deux morts à Marseille et revendiquée dans la nuit par le groupe islamique Daesh? 

Par Annie Vergnenegre

L'agresseur connu pour délits mineurs


L'idendité réelle du tueur abattu dimanche n'est pas encore connue. L'homme n'avait pas de papier sur lui. Ses empreintes digitales le rattachent à plusieurs identités.  Il s'agit d'un Algérien, âgé d'une trentaine d'années, en situation irrégulière. Il est connu pour des faits de droit commun. Il aurait été arrêté à Lyon, en flagrant délit de vol à l'arraché la semaine dernière. Il n'était pas fiché S et n'était pas connu pour s'être radicalisé.


Acte terroriste ?


La piste terroriste est pour l'heure privilégiée même si le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb s'est montré très réservé dès dimanche à Maseille, révélant un comportement "étrange". Les caméras de surveillance montrent en effet l'agresseur commettre son premier meurtre avant de s'enfuir puis de revenir sur ses pas pour tuer la seconde jeune femme.


C'est un élément d'interrogation,

a souligné M. Collomb.

Selon les témoins auditionnés par les enquêteurs, l'agresseur aurait crié "Allah Akbar" avant d'être abattu par des militaires. Le groupe terrotiste Daeh a revendiqué l'attentat vers 22 heures dimanche soir par le biais de son agence de propagande Aamaq.
Mais s'agit-il d'une revendication à fortiori ou l'acte était-il prémédité, l'enquête devra le déterminer, elle a été confiée à la Sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (Sdat) et au service de renseignement (DGSI) qui analyse actuellement un téléphone portable retrouvé près de l'homme abattu.

Les victimes étaient cousines


Les deux jeunes femmes tuées dimanche à la gare Saint-Charles sont âgées de 20 et 21 ans et originaires de Lyon. Elles seraient cousines.

Mauranne 20 ans, originaire d'Eguilles dans les Bouches-du-Rhône était inscrite depuis 2015 à la faculté de médecine de Marseille. La seconde Laura, 21 ans, originaire de Rillieux-la-Pape et élève-infirmière à IFSI Lyon, allait probablement prendre le train pour rentrer chez elle après un week-end passé dans la cité phocéenne.

L'enquête devra établir si l'agresseur lui-même présent à Lyon la semaine précédente connaissait les victimes et si son acte était prémédité. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Jacques Desaunay (06)

Les + Lus