• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Ce que l'on sait sur l'homme interpellé samedi en gare Saint-Charles à Marseille

La gare Saint Charles est restée fermée pendant trois heures. / © Emmanuel Zini France 3 Provence Alpes
La gare Saint Charles est restée fermée pendant trois heures. / © Emmanuel Zini France 3 Provence Alpes

L'homme interpellé samedi midi en gare Saint Charles à Marseille a dit être tchétchène. Il transportait du matériel pouvant servir à fabriquer un engin explosif.

Par Annie Vergnenegre

On en sait un peu plus sur l'homme interpellé ce samedi 19 mai à la gare Saint-Charles, à Marseille. Le suspect placé en garde à vue affirme être tchétchène. Le procureur de la République Xavier Tarabeux précise :

Nous n'avons pas encore son identité, mais cet homme dit être tchétchène et parle russe.
 

Pas de danger immédiat


Les enquêteurs ont trouvé  dans son sac du matériel électrique et électronique pouvant entrer dans la composition d'un engin explosif cependant «ce qu'il avait sur lui n'était pas un engin explosif, ce n'était pas dangereux en soi » a souligné le procureur.
Le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Olivier de Mazières, qui s’est rendu sur place confirme qu’il n'y a "pas d'élément qui nous permet de penser qu'il y avait un danger immédiat". L'homme d'une cinquantaine d'années a été placé en garde à vue pour "association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime", selon le procureur, et refusait de s'exprimer en fin d'après-midi samedi. La section antiterroriste du parquet n'avait toutefois pas été saisie de cette affaire samedi en fin de journée.

Une semaine après l'attaque de Paris


L’homme avait été repéré à la gare vers 12h15 par un voyageur à cause de son comportement étrange. Il a été interpellé par des militaires de l’Opération Sentinelle sans faire preuve de résistance. Cette interpellation intervient une semaine après l’attaque terroriste d’un Français d'origine tchétchène de 20 ans qui a poignardé à mort un passant et en a blessé quatre autres à Paris. Une attaque revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique.

Sur le même sujet

Enrico Macias

Les + Lus