Une centaine de personnes à Marseille contre le Bastion social, un local d'extrême droite

Une centaine de personnes ont bravé l'interdit des autorités pour protester ce samedi contre l'ouverture à Marseille d'un nouveau local d'extrême droite, le Bastion social.

© Jean-Manuel Bertrand France 3 Provence
Craignant des débordements, les autorités avaient interdit tout rassemblement ce samedi 24 mars alors que plusieurs associations anti-racistes et mouvements de gauche avaient appelé à protester contre le Bastion social, un nouveau local d'extrême droite. Malgré tout, une centaine de personnes se sont rassemblées vers 15 h aux Mobiles, en haut de la Canebière pour demander la fermeture de ce local.
Des associations anti-racistes et mouvements de gauche avaient appelé à manifester ce samedi à Marseille.
Des associations anti-racistes et mouvements de gauche avaient appelé à manifester ce samedi à Marseille. © Jean-Manuel Bertrand France 3 Provence
Pour Cédric Baretto, président "Visa 13", il faut fermer ce "local fasciste". "C'est bien le nom qu'il faut lui donner, explique-t-il, ce sont des gens violents, qu'on connaît très bien, de par ce qu'ils ont fait à Marseille notamment en ce qui concerne l'Action Française dans le quartier de la Plaine mais aussi dans d'autres villes où il y a déjà eu des agressions, de couples homosexuels, de migrants, d'immigrés.. " 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social politique faits divers