Une centaine de personnes à Marseille contre le Bastion social, un local d'extrême droite

Publié le Mis à jour le

Une centaine de personnes ont bravé l'interdit des autorités pour protester ce samedi contre l'ouverture à Marseille d'un nouveau local d'extrême droite, le Bastion social.

Craignant des débordements, les autorités avaient interdit tout rassemblement ce samedi 24 mars alors que plusieurs associations anti-racistes et mouvements de gauche avaient appelé à protester contre le Bastion social, un nouveau local d'extrême droite. Malgré tout, une centaine de personnes se sont rassemblées vers 15 h aux Mobiles, en haut de la Canebière pour demander la fermeture de ce local.
Pour Cédric Baretto, président "Visa 13", il faut fermer ce "local fasciste". "C'est bien le nom qu'il faut lui donner, explique-t-il, ce sont des gens violents, qu'on connaît très bien, de par ce qu'ils ont fait à Marseille notamment en ce qui concerne l'Action Française dans le quartier de la Plaine mais aussi dans d'autres villes où il y a déjà eu des agressions, de couples homosexuels, de migrants, d'immigrés.. "