La police bloque l'installation d'un cirque avec animaux à Marseille

Publié le Mis à jour le
Écrit par Louise Beliaeff, Sidonie Canetto

Le cirque Muller, connu pour ses animaux sauvages, a tenté de s'installer sur les pelouses des plages du Prado ce lundi midi. Le convoi a été bloqué par la police.

Le cirque Muller refoulé à nouveau par la Ville de Marseille. Ce lundi 24 avril aux alentours de midi, le convoi du cirque Muller a tenté de s'installer sur les pelouses des plages du Prado, dans le 8e arrondissement.

Une partie des camions a réussi à entrer sur les pelouses. La police a bloqué la suite du convoi. 

Bras de fer entre la mairie de Marseille et le cirque Muller

Le 15 mars dernier, la Ville de Marseille a pris un arrêté pour interdire la venue du cirque Muller à Grand Littoral, dans le 15e arrondissementLa municipalité avait mis en avant l'absence de règles suffisantes sur la sécurité de l'accueil du public.

L'installation du chapiteau début mars avait été source de conflits entre l'association riveraine Foresta, le propriétaire du terrain et le cirque Muller.

Benoît Payan engagé contre les cirques avec des animaux

Le maire de Marseille Benoît Payan s'était engagé publiquement contre cette pratique en juillet 2020.

Le cirque Muller est célèbre pour ses animaux sauvages : des tigres, dromadaires, tigres, zèbres, mais également, Jumbo, un hippopotame de trois tonnes, le plus gros d'Europe.

Autorisations d'installation

Franck Muller, le directeur du cirque du même nom, ne comprend pas ce revirement de situation. Depuis des mois il est en contact avec la mairie de Marseille, il a fait une demande d'installation qui selon lui, a été accordée par les services municipaux.

Sur les documents que nous avons pu consulter, le cirque Muller a bien des avis favorables de la part de différents services techniques de la ville, concernant la sécurité.

Il a même envoyé un chèque pour la redevance d'occupation pour le site des plages du Prado qui selon lui a été encaissé. Faux assure  pour sa part la mairie. 

Contrairement à ce qu'affirment sur les réseaux sociaux , "Les cirques de France".

La copie produite ne prouve pas que le chèque ait été encaissé.

Christine Juste, adjointe en charge de l'environnement, de la gestion des espaces naturels, de la biodiversité terrestre et de l'animal dans la ville affirme "Monsieur Muller n'a pas d'autorisation de s'installer, il a certes reçu des notifications d'avis favorables par les services de sécurité mais cela ne vaut pas autorisation d'installation".

Sur les documents transmis par le directeur, la commission de sécurité s'était même engagée à passer le 28 avril prochain, "ce qui ne vaut pas accord pour installation", précise Christine Juste. 

Pour le moment, les échanges sont au point mort entre la municipalité et le cirque, qui est stationné en attente à la sortie de Vitrolles.

Selon, Franck Muller, la préfecture de Police participe aux discussion depuis lundi.

Une réunion pourrait se tenir en préfecture ce mercredi matin entre les différentes parties pour tenter de trouver un terrain d'entente.

Au niveau juridique, le cirque Muller n'exclut pas d'assigner en référé la mairie de Marseille.