Le coup de colère de la SPA Aix-Marseille contre la vente d'animaux en supermarché

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars .

Acheter un chien au supermarché ? Cela peut paraître surprenant mais c’est très sérieux et c’est même déjà possible dans plusieurs chaînes de magasins. La vente d'animaux notamment sur internet est depuis le 1er janvier dernier plus réglementée et encadrée.

Entre bouteilles de lait et papier toilette, pourquoi ne pas ajouter un chiot dans son Caddie ? Des supermarchés ouvrent actuellement de véritables animaleries, avec des animaux vivants à vendre dans les rayons.

Et cela, Laurent Oddos, représentant de la SPA d'Aix-Marseille le dénonce sur le plateau de Laurence Valzer :

durée de la vidéo: 03 min 57
Animaux vendus en supermarché ou modifiés génétiquement, le coup de gueule de Laurent Oddos de la SPA dans l'émission PACA Matin.

La vente d’animaux est un sujet controversé et très réglementé :

Depuis ce 1er janvier 2016, toute personne qui veut produire, et ensuite vendre, un chiot ou un chaton doit se déclarer auprès de sa chambre d’agriculture et obtenir un numéro SIREN. L’objectif est de dissuader les particuliers de faire faire des portées à leur animal pour le loisir, et ainsi contribuer à la lutte contre l’abandon en diminuant l’offre de chiots et chatons.



Ce qui change depuis le 1er janvier :

- L’obligation pour un particulier de se déclarer éleveur dès la 1ère portée vendue

- L’obligation d’immatriculation pour tous les élevages*. Pour cela, l’éleveur devra préalablement faire une déclaration auprès de la chambre d’agriculture et obtenir un numéro SIREN

- Le renforcement des mentions obligatoires pour toute publication d’annonce de cession à titre onéreux. Le numéro de SIREN sera la condition de validation des petites annonces gratuites sur Internet. Et les acheteurs pourront eux-mêmes vérifier la validité du numéro SIREN.

- L’interdiction de vendre en libre-service tout animal vertébré.




A noter : une dérogation est possible pour les personnes produisant des animaux inscrits aux livres généalogiques, dans la limite d'une portée par an par foyer fiscal. + d'infos.





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité