Manifestation pour Marwa devant l'hôpital de la Timone à Marseille

La mère de Marwa qui tient dans ses bras sa soeur jumelle. / © Marie-Agnès Peletan France 3 Provence
La mère de Marwa qui tient dans ses bras sa soeur jumelle. / © Marie-Agnès Peletan France 3 Provence

Les parents de Marwa ont participé ce dimanche à une manifestation devant les grilles de l'hôpital de la Timone à Marseille. Ils demandent toujours qu'un examen IRM soit réalisé et que des médecins chinois puissent intervenir en France. La direction de l'APHM explique le refus des médecins français.

Par Annie Vergnenegre

Plus de 210 000 signatures sur une pétition en ligne pour interpeller le président Macron, un comité de soutien, et ce dimanche une manifestation devant les grilles de l'hôpital de la Timone à Marseille... les parents de la petite Marwa, 2 ans, lourdement handicapée à la suite d'une infection virale, multiplient les actions pour se faire entendre.

Mobilisation pour une IRM


Ils demandent toujours qu'une IRM soit réalisée pour juger de l'état de leur fillette, et que des médecins chinois soient autorisés à l'opèrer dans un hôpital français. Mais le corps médical français refuse. Pour la mère de Marwa, il n'est plus possible d'attendre :
La direction de l'APHM dit comprendre la détresse de la famille de l'enfant. Mais elle rappelle que Marwa a quitté l'hôpital de la Timone en juin 2017 et qu'elle est depuis médicalisée dans un autre établissement, dans le Var.

"Un traitement sans valeur scientifique"


"Dans le cadre de cette demande d'examen d'imagerie de l'enfant, explique Elisabeth Coulomb directrice de garde pour les hôpitaux de l'APHM,

il y a un avis de médecins experts extérieurs à l'APHM et à l'établissement où elle est hospitalisée qui a été sollicité et qui a conclu que les risques, qui sont liés notamment au transport de l'enfant dans son état, étaient supérieurs aux bénéfices de cet examen dans la mesure où le traitement qui est envisagé par la suite n'a pas de valeur scientifique pour les médecins français.

Les parents de Marwa ne baissent pas les bras et prévoient d'autres actions pour mobiliser l'opinion.

A lire aussi

Sur le même sujet

Seize actrices noires et métisses sur le tapis rouge contre les discriminations

Les + Lus