Marseille : 2 millions d’euros pour 3 églises et les autres ?

Dans le cadre du plan pour Marseille, trois nouvelles églises de la cité phocéenne, Sainte-Marthe, Saint-Charles et Saint-Joseph vont être subventionnées par le conseil départemental des Bouches-du-Rhône (CD13). Et les autres ?
 
L'église Saint-Joseph devrait être restaurée et rouverte au public.
L'église Saint-Joseph devrait être restaurée et rouverte au public. © Jean Poustis
Le CD13 envisage aujourd’hui de subventionner dans le cadre du plan pour Marseille, trois nouvelles églises municipales de la cité phocéenne, Sainte-Marthe, Saint-Charles et Saint-Joseph pour près de 2 millions d’euros. Ces édifices culturels à rénover ont été choisis par la mairie de Marseille.

"En conseil municipal, nous décidons puis nous votons les travaux à réaliser au niveau du patrimoine de la ville notamment dans les Eglises. Nos priorités sont l’urgence des travaux et la sécurité des marseillais et des touristes", explique Catherine Pila, conseillère municipale déléguée aux édifices culturels.

"Puis nous sollicitons le département qui en général subventionne 70 à 80% des travaux. Voilà pourquoi ces trois églises ont été choisies".

Saint-Jospeh rouverte en 2022 ?

Pour l’église de Saint-Joseph, située dans le 6ème arrondissement de Marseille, plus d’1,2 million devrait être débloqué par le conseil départemental. L’édifice, fermé depuis trois ans, pourrait rouvrir en 2022.
L'église Saint-Joseph est actuellement fermée au public.
L'église Saint-Joseph est actuellement fermée au public. © Jean Poustis
En second plan, un échafaudage en bois retient l'une des parties de l'église.
En second plan, un échafaudage en bois retient l'une des parties de l'église. © Jean Poustis
La fresque du plafond va être restaurée.
La fresque du plafond va être restaurée. © Jean Poustis

"Ces travaux sont urgents pour mettre en sécurité notre église. Les charpentes, couvertures, les locaux annexes puis nous restaurerons dans un deuxième temps le plafond et les peintures, la retombée de la nef", indique le Père Luis Gonzaga Galvis Quiceno.

320 000 € pour restaurer Saint-Charles

Dans le 1er arrondissement de la cité phocéenne, l’Eglise Saint-Charles date de 1828. L'édifice va être restauré grâce à une subvention de 320.000 euros. Les travaux de réfection visent la coupole ainsi que des voutes de l’église.
Les voûtes vont être restaurées à Saint-Charles.
Les voûtes vont être restaurées à Saint-Charles. © Jean Poustis
La coupole de l'Eglise Saint-Charles devrait être restaurée.
La coupole de l'Eglise Saint-Charles devrait être restaurée. © Jean Poustis
L'orgue de l'église sera également restauré.
L'orgue de l'église sera également restauré. © Jean Poustis

"Cela clôturera les travaux engagés depuis l’effondrement de la coupole au-dessus de la chapelle du Sacré Cœur en 2012. Nous restaurerons également notre orgue, pièce unique classée et plus ancien orgue de la région", indoique Eloi-Gillet.

256.000 euros doivent aussi être consacrés à l'église Sainte-Marthe, dans le 14ème arrondissement de Marseille pour restaurer notamment son carrelage. 
L'église Sainte-Marthe va également être rénovée.
L'église Sainte-Marthe va également être rénovée. © Jean Poustis
 

15,456 millions pour une vingtaine d'églises

Dans le cadre du plan pour Marseille, le conseil départemental a déja mobilisé 15,456 millions pour une vingtaine d’églises communales de Marseille (Saint-André, Mazargue, Notre-Dame des Neiges ou encore l’Abbaye Saint-Victor) dont 11,7 millions pour l’église des Réformés et 1,12 millions pour rénover notamment la façade extérieure de l’église Saint-Michel.
Les travaux de façade sont en cours à l'église Saint-Michel.
Les travaux de façade sont en cours à l'église Saint-Michel. © Jean Poustis

Parmi les 97 églises ou chapelles communales des Bouches-du-Rhône, construites avant 1905, 73 sont situées à Marseille. De son côté, le Diocèse dispose de 58 églises, édifiées après 1905.

"Nos églises sont en véritable difficultés. De nombreux dangers existent, certaines menacent de s’effondrer. Ce sont des lieux emblématiques et symboliques alors nous sollicitons nos élus pour mettre en avant les problématiques rencontrées dans chacun des édifices municipaux", affirme Laurent Charignon, économe du diocèse de Marseille.

Des initiatives individuelles pour financer des travaux

Pour la trentaine d’églises marseillaises absentes du plan départemental, aucun financement n'a pour le moment été prévu.

Des initiatives individuelles, campagnes de crowfunding, pour financer les travaux des édifices cultuels voient aussi le jour à Marseille comme à l’église des Chartreux, monument historique du XVIIème siècle.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture religion société