VIDEO. Marseille : 32 Shar-Peï dont onze chiots saisis dans une maison dans les quartiers nord

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenegre .

C'est suite à une dénonciation que la SPA a récupéré 32 Shar-Peï, certains âgés de quelques jours à peine, dans une maison du 15e arrondissement de Marseille. Après une période de socialisation, les chiens sont proposés à l'adoption.

Une grosse opération menée par les enquêteurs de la SPA de Marseille, avec la police de la Division Nord et deux vétérinaires a conduit à la saisie de 51 animaux, au début de l'été, dans une maison, située dans le 15e arrondissement de Marseille, où vivait une femme avec son enfant de six ans, a-t-on appris ce mardi.

Les chiens dans un état déplorable

Des chats, des poules, des coqs, des perroquets, des hérissons, une tortue... toutes sortes d'animaux et 32 chiens. Des Shar-Peï, dont sept chiots certains âgés à peine de quelques semaines. 

 "Les Shar-Peï étaient dans un état minable, le plus fort mangeait à la gamelle, les autres attendaient, ils avaient des marques de crocs sur les oreilles et le corps".

La plupart des chiens, très maigres, vivaient sans soins. "C'était même pas un jardin, c'était une cour, imaginez quelqu'un qui habite dans même pas 30 m2 avec tout ça", explique Xavier Bonnard, le président de la SPA, qui était sur place.

La vidéo de la SPA rend compte des conditions de vie de ces animaux, entassés pour vivre dans un espace réduit.

Selon Xavier Bonnard, la propriétaire faisait un élevage sauvage de ces chiens, pour les revendre.

La SPA a été alertée pour maltraitance et négligence, suite à une dénonciation. "On a envoyé des enquêteurs pour voir un peu ce qu'il se passait, on fait deux visites, c'était catastrophique".  

La SPA a été alertée pour maltraitance et négligence, suite à une dénonciation. "On a envoyé des enquêteurs pour voir un peu ce qu'il se passait, on fait deux visites, c'était catastrophique".  

Prêts à l'adoption

Tous les chiens non stérilisés ont été soignés, vaccinés, pucés. Pour faire face aux coûts élevés de cette prise en charge, la SPA vient de mettre en place une cagnotte en ligne

"On les sociabilise parce qu'ils étaient dans un endroit où ils vivaient tous ensemble, c'était l'enfer, on les remet sur pied et après ils seront à l'adoption, ils sont magnifiques",  raconte Xavier Bonnard.

La semaine dernière, le tribunal de Marseille a donné son feu vert. Certains des 32 Shar-Peï sont déjà proposés à l'adoption, d'autres ne sont pas tout à fait prêts, mais cela devrait se faire prochainement. Attention, boules de poils irrésistibles...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité