• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : samedi dernier, en marge de la manifestation des gilets jaunes, des policiers ont reçu des jets d'excréments

Manifestation des gilets jaunes, samedi 2 mars, à Marseille. Des policiers ont reçu des extréments / © France 3 Provence-Alpes
Manifestation des gilets jaunes, samedi 2 mars, à Marseille. Des policiers ont reçu des extréments / © France 3 Provence-Alpes

Samedi 2 mars, lors de la manifestation des gilets jaunes dans les rues de Marseille, des policiers ont essuyé des jets d'excréments. Sur les réseaux sociaux, des internautes avaient appelé à lancer des "cacatov" sur les forces de l'ordre. 

Par Ludovic Moreau

Samedi 2 mars, lors de la manifestation des gilets jaunes dans les rues de Marseille, des policiers ont essuyé des jets d'excréments, a rapporté un responsable du syndicat de policiers Alliance. Ces mêmes incidents se sont aussi déroulés à Montpellier.

Lorsque le défilé des gilets jaunes est arrivé à proximité de la préfecture,

Des sacs remplis de merdre ont été jetés sur des policiers de la BAC et ont explosé. Trois fonctionnaires ont été souillés à un point inimaginable. Les policiers se sont sentis profondément humiliés. Heureusement qu'ils ont gardé leur professionnalisme parce qu'on allait tout droit vers une bavure

a relaté Rudy Manna, responsable du syndicat Alliance à Marseille.

Il y a eu un fonctionnaire de la BAC blessé au coude par un projectile rempli d'excréments

a confirmé à l'AFP la préfecture de police.
 

Durant la semaine qui a précédé la manifestation, des internautes avaient appelé à la confections de ces projectiles, surnommés "cacatov", sur les réseaux sociaux. Cette nouvelle arme avait été utilisée le week-end dernier, lors de la manifestation des gilets jaunes à Paris.

Je crains que cette pratique se généralise, il est extrémement important que les autorités réagissent fortement

a précisé le syndicaliste.

Reportage : Ali Martiniky et Xavier Schuffenecker

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus