Quelle magie opère à la Sauvagère, cette cité du 9e arrondissement de Marseille ? Construite dans les années 60, elle abrite aujourd'hui près de 3000 résidents et de nombreuses nationalités. Et les habitants témoignent de leur bonheur de vivre ensemble. Estelle Mathieu et Malik Karouche, deux journalistes de notre rédaction ont recueilli leurs témoignages, en s'immergeant au coeur de la cité.
Ils en ont fait une série, dont les épisodes sont diffusés cette semaine, durant le journal de Marseille (19h15).


Une "grande famille"


Ils en parlent avec émotion. A la Sauvagère, les habitants se connaissent presque tous.
"Cest cosmopolite, il y a presque toutes les nationalités", raconte l'un d'entre eux. Un reportage INA des années soixante, parle de la Sauvagère dans ses termes : "dans un cadre de verdure, la cité est une unité parfaite avec son école, son centre commercial"...

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Seul regret encore très présent pour les habitants : le centre social, le coeur de la cité dans les années passées, est fermé depuis neuf ans. Les jeunes s'y retrouvaient, mais les familles aussi. "On y faisait des vaccins", "on sortait de l'école, on filait directement au centre", expliquent es résidents. Une histoire de détournement d'argent et tout s'est effondré. Il faudrait 2 millions d'euros à présent pour réhabiliter l'ancien centre social.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Les petits de la cité La Sauvagère font du foot au stade Vivaux-La Sauvagère. Ils ne manquent jamais l'entraînement, car leur club est bien plus qu'un simple club de foot. "Il y a une ambiance qu'on trouve nulle part", il y a aussi "les barbecues en famille, les tournois lointains". 
Et cerise sur le gâteau, grâce à un partenariat avec l'Olympique de Marseille, les p'tis gars de la Sauvagère ont des entraînements privilégiés.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Les femmes ont toujours joué un rôle important dans la cohésion sociale. Celles de la cité de la Sauvagère ne dérogent pas à la règle. Ce sera le dernier reportage de la série consacrée au habitants de la Sauvagère. Il sera diffusé demain soir dans le journal de Marseille (19h15).