Cet article date de plus de 3 ans

Marseille : le démontage des restos de la Pointe Rouge a commencé

Les restaurateurs le savaient, ils ont été mis en demeure de libérer le Domaine Public Maritime (DPM) pour le 31 octobre. Les travaux de démontage ont commencé. Certains étaient là depuis plus de 50 ans
Les restaurants de la Pointe Rouge ont été mis en demeure de libérer le Domaine Public Maritime avant le 31 octobre. Le démontage a commencé
Les restaurants de la Pointe Rouge ont été mis en demeure de libérer le Domaine Public Maritime avant le 31 octobre. Le démontage a commencé © France 3 Provence-Alpes
Morceaux après morceaux, la mort dans l'âme, les restaurateurs de la Pointe Rouge à Marseille démontent les terrasses situées sur le Domaine Public Maritime (DPM). D'ici mardi prochain, toute partie solide installée sur le sable doit disparaître. Ce n'est pas une surprise, les propriétaires des restaurants avaient reçu en juin dernier, une mise en demeure de libérer l'espace sur la plage avant le 31 octobre. L'Etat et la mairie de Marseille souhaitent se mettre en conformité avec la loi littorale de 1986.

On essaie de discuter pour appliquer la loi et sauver le plus d'emplois mais on n'a pas d'autre choix

explique Cyril Rebufat, un des restaurateurs de la Pointe Rouge.
Déjeuner les pieds dans le sable pendant que les enfants se baignent, c'est fini. Installées depuis les années 70, ces terrasses auront fait le bonheur de plusieurs générations.

Encore un des charmes de Marseille qui disparaît, c'est dommage

déplore une cliente à qui l'on sert un dernier verre.
A la mairie de secteur, un projet de réaménagement est déjà prévu. Un espace sera réhabilité avec des terrasses démontables pour la restauration. Un appel d'offre est lancé pour l'attribution des lots mais l'arbitrage ne sera rendu qu'en 2019. Les restaurateurs s'inquiètent pour la saison prochaine.

On demandera une autorisation temporaire pour l'été prochain

affirme Yves Moraine, maire des 6° et 8° arrondissements de Marseille.
En attendant, avec la destruction de ces équipements, l'Etat espère rendre au public, 400 m2 de plage.

Reportage : Alexandre Lepinay et Valérie Bour
durée de la vidéo: 01 min 46
Démontage des restos de la Pointe Rouge

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral aménagement du territoire environnement société