Marseille : la densité de population pourrait être responsable d'accidents de la circulation

La surpopulation dans certains quartiers serait responsable d'accident / © France 3 Provence-Alpes
La surpopulation dans certains quartiers serait responsable d'accident / © France 3 Provence-Alpes

Augmentation des programmes immobiliers dans certains vieux quartiers de Marseille, voirie inadaptée aux flux de circulation. Conséquences, des accidents à répétition. Quelles solutions pour freiner la construction et créer 5.000 nouveaux logements par an

Par Ludovic Moreau

Le quartier de Saint-Julien dans le 12e arrondissement de Marseille n'a pas changé depuis un siècle. Pas changé, si ce n'est une augmentation très importante de la population. La route principale est étroite et sinueuse, le flux des voitures est considérable. Conséquence, des accidents à répétition.

Ils m'ont tout arraché, la porte, les fenêtres, il a fallu tout refaire à l'intérieur

raconte Danielle Anmella. Une voiture est rentrée dans sa maison.
Durant ces quinze derniers jours, deux accidents sérieux ont eu lieu un peu plus haut dans la rue Béranger. Les riverains accusent la construction d'un nouveau programme immobilier d'être responsable.

On constate qu'il y a 3 véhicules par logement au lieu d'un et demi prévu par le constructeur. Alors, les gens se garent dehors, ça entraîne des problèmes de stationnements et une gêne de la circulation

explique Claude Julien, président du Comité d'Intérêt de Quartier de Saint-Julien.
Depuis la loi Alur, qui libère la construction, les programmes immobiliers ont fleuri à Saint-Julien. Bientôt une centaine de nouveaux logements alors que la voirie est inadaptée. Il n'y a qu'une solution.

Dans notre secteur, les 11e et 12e arrondissement de Marseille, nous abritons 30% des permis de construire, c'est énorme. Dans le cadre du nouveau PLUI, il faut faire un travail de nouveau zonage pour freiner la construction de logement collectif

affirme Julien Ravier, maire des 11e et 12e arrondissements de Marseille.
Seulement voilà, Marseille doit aussi construire 5.000 nouveaux logements chaque année pour maintenir le nombre d'habitants.

Reportage Louis Aubert et Malik Karouche

 

Sur le même sujet

Aix/Marseille : "les Théâtres,"le programme 2018/19

Les + Lus