• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : un dispositif de sécurité renforcé à la gare Saint-Charles

La brigade cynophile est l'une des nouveautés du dispositif de sécurité de la SNCF à la gare Saint-Charles à Marseille - Septembre 2018 / © France 3 Provence-Alpes
La brigade cynophile est l'une des nouveautés du dispositif de sécurité de la SNCF à la gare Saint-Charles à Marseille - Septembre 2018 / © France 3 Provence-Alpes

Un an après l'attentat terroriste faisant deux jeunes victimes, le dispositif de sécurité à la gare Saint-Charles à Marseille est devenu une priorité là où des centaines de milliers de personnes se croisent chaque jour. 

Par E.E / France 3 PACA

Assurée par différents corps de métier (police, gendarmerie, brigade ferroviaire) la sécurité est devenue une priorité de la SNCF, notamment à la gare Saint-Charles à Marseille où deux jeunes filles ont perdu la vie dans un attentat le 1er octobre 2017. 

Dans le centre de sûreté ferroviaire, huit agents se relaient 24 heures sur 24 et presque 500 caméras couvrent la région PACA, Languedoc-Roussillon et bientôt Midi-Pyrénées. Un coût financier important pris en charge par la région. 

"C'est l'équivalent de 9 millions d'euros et aujourd'hui, on peut considérer un bilan positif puisque l'on a vu qu'il y avait 20 % en moins d'agression ou actes de délinquance commis depuis l'instauration de ces équipes", indique Maxime Tomasini, président de la commission transport de la région PACA. 


Pas le rôle de la Région pour les syndicats


Pour assurer la sécurité, la SNCF a dû faire appel à des sociétés privées pour la vidéo-surveillance ou la police ferroviaire. La CGT Cheminot émet des réserves sur l'organisation de ce dispositif. "Il y a eu une multiplication des interlocuteurs et donc le fonctionnement est devenu un fonctionnement par contractualisation, c'est-à-dire que chaque activité émet des besoins en terme de sûreté, il n'y a plus de conception globale", explique François Téjedor, secrétaire général CGT Cheminots PACA. 

Autre réserve selon le syndicat, à propos du rôle de chacun : c'est au ministère de l'Intérieur d'assurer la sûreté des voyageurs et non à la Région d'y veiller. 
 

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus