• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : Jean-Claude Gaudin veut étendre le parc Borély jusqu'à la mer

Le projet d'extension du parc Borély jusqu'à la mer supprimera l'hippodrome
Le projet d'extension du parc Borély jusqu'à la mer supprimera l'hippodrome

Effet d'annonce ou projet réellement sérieux. Lors de ses voeux à la presse, Jean-Claude Gaudin, le maire LR de Marseille a indiqué qu'il souhaitait profiter de la fin du bail de l'hippodrome en 2022 pour étendre le parc Borély jusqu'à la mer.

Par Ludovic Moreau

L'annonce a fait l'effet d'un électrochoc dans le milieu turfiste. Lundi dernier, lors de ses vœux à la presse, Jean-Claude Gaudin, maire LR de Marseille a indiqué qu'il voulait prolonger le parc Borély jusqu'à la mer. La convention qui lie la ville à la société hippique gestionnaire de l'hippodrome expire en février 2022, le maire voudrait profiter de cette occasion pour agrandir le parc.

C'était une discussion que j'avais avec le maire depuis plus d'un an, il faut rendre cet espace au plus grand nombre. Les turfistes ont déjà un très bel hippodrome à Pont de Vivaux

explique Yves Moraine, maire des 6e et 8e arrondissements de Marseille.


Un vieux projet socialiste

Ce projet d'extension est un vieux dossier. Lors des élections municipales de 2014, c'était une proposition des socialistes pendant la campagne.

Je suis content de les voir revenir là-dessus. Quand on l'a proposé il y a cinq ans, ils nous ont répondu que c'était une idée sans sens, pas faisable... Ils l'ont balayée d'un revers de la main

a indiqué Benoît Payan (PS), à nos confrères de La Provence et il a ajouté :

Faut-il le faire ? Oui! Le feront-ils ? Non!

Est-ce la fin de l'hippodrome ?

Si le projet d'extension du parc Borély jusqu'à la mer se concrétise, l'hippodrome devra disparaître.

Il n'est pas question qu’on, laisse faire ça

a déclaré Patrice Camacho, le président de la Société Hippique de Marseille. Il se considère comme le "cocu du village", il n'a jamais été informé de ce projet.

Des courses ont lieu ici depuis 1860, l'hippodrome de Borély appartient au patrimoine marseillais

Sur le plan économique et social, il ajoute :

L'hippodrome de Borély, c'est 400 emplois directs et indirects, sans compter qu'entre les taxes et le loyer (150.000 euros/an), on reverse un million d'euros chaque année

Patrice Camacho est bien décidé à se battre pour conserver l'hippodrome de Borély en lieu et place.

Que les marseillais et les turfistes se rassurent, on n'est pas partis, on y est encore pour un bail

a-t-il conclu.


Un "rêve fou"

Sur le projet lui-même, aucune étude n'a encore été réalisée, ni sur le plan technique, ni sur le plan financier. C'est pour le moment le "rêve fou" de Jean-Claude Gaudin et d'Yves Moraine. Le projet prévoit d'enterrer l'avenue Pierre Mendès France entre le rond-point de David et l'escale Borély pour libérer l'espace vers la mer et proposer une esplanade destinée aux activités sportives comme la pétanque ou le volley.

La réalisation des travaux d'aménagement ne coûte pas très chère, pour l'enterrement de l'avenue Mendès France, je vais demander l'aide de la Métropole, c'est un projet pas si "fou" finalement

assure Yves Moraine.

Dans tous les cas, ce projet d'extension du parc Borély ne sera pas réalisé sous la mandature de Jean-Claude Gaudin. En février 2022, il ne sera plus le premier magistrat de la ville.

Sur le même sujet

P. Allemand, conseiller municipal PS à Nice(06)

Les + Lus