Marseille : la métropole organise une rencontre "propreté" avec des bloggeurs

Face à la forte pression des usagers via les réseaux sociaux, la métropole a organisé une rencontre sur la propreté de la ville, plus particulièrement du centre-ville. Les blogueurs ont pu dialoguer avec des représentants de la direction, mais aussi des salariés du nettoiement.

Le thème des poubelles à Marseille est sujet de crispation. Et les Marseillais ne se gênent pas de dire ce qu'ils en pensent sur les réseaux sociaux, mais aussi à la principale concernée, c'est-à-dire la Métropole Aix-Marseille-Provence , celle qui gère le nettoiement dans la ville et les autres communes alentour.
Cette dernière a donc organisé une réunion entre les différents intéressés : d'un côté les salariés de la propreté, éboueurs et direction, de l'autre des usagers, blogueurs et influenceurs. Une première, qui a permis de faire avancer... les idées.

Un changement de regard...

La Métropole emploie 2146 salariés pour le nettoiement d'une vingtaine de communes. Dans le centre-ville de Marseille, la propreté n'est guère visible : déchets encombrants gisant sur la voie publique, nombreuses grèves, conteneurs de tris débordant de poubelles...
Au fil du temps, les relations entre les Marseillais et la direction sont devenues tendues. Le ras-le-bol est visible particulièrement sur les réseaux sociaux. Parmi les sites les plus actifs, on peut noter Marseille, poubelle la vie qui a déjà organisé de grandes pétitions en faveur de la propreté.
Un autre actif sur les réseaux sociaux, Jean-Yves Sayag estime qu'il faut revaloriser l'image de l'agent de propreté. Il avance même l'idée de selfies avec les cantonniers et éboueurs, pour aider à changer le regard que l'on a sur ces professions.
De leur côté, les salariés dénoncent l'incivilité des Marseillais, "pas toujours patients durant la collecte", raconte Mehdi, l'un des agents de la métropole.
La direction, pour sa part, souhaite dorénavant consacrer plus de personnel à la propreté qu'à la collecte...
Cette première réunion transparente, et forte d'échanges , a eu le mérite de la rencontre et du désir de changement. A voir pour la suite...

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société