• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : mieux manger pour rester en bonne santé ou vaincre la maladie

60èmes journées nationales de diététique et de nutrition / © France 3 Provence-Alpes
60èmes journées nationales de diététique et de nutrition / © France 3 Provence-Alpes

Pendant trois jours, l'hôpital de la Timone accueille les soixantièmes journées nationales de diététique et de nutrition. Le thème cette année : l'essentiel sur Alimentation et Cancers, parce que mieux manger aide à vaincre les maladies.

Par Ludovic Moreau

Dans le hall de l'amphithéâtre HA1 de l'hôpital de la Timone à Marseille, un buffet de rêve est présenté aux congressistes. Il a été élaboré par des diététiciennes pour les journées nationales de diététique et de nutrition. Un mélange de légumes et de viandes, en petite quantité, les études le prouvent, on doit manger très varié, jusqu'à 14 aliments différents chaque jour.

Chaque individu a son propre équilibre alimentaire, le rôle de la diététicienne est d'analyser cet équilibre alimentaire pour donner les bonnes solutions pour rester en bonne santé le plus longtemps possible

explique le docteur Martine Armand, diététicienne et chercheur Inserm en nutrition AMU.

Si de plus en plus de mutuelles prennent en charge les séances de diététiciennes, la sécurité sociale tarde encore à reconnaître ces soins de prévention, pourtant l'alimentation et la santé sont intimement liées.
Il faut manger 14 aliments différents par jour / © France 3 Provence-Alpes
Il faut manger 14 aliments différents par jour / © France 3 Provence-Alpes


Vaincre la dénutrition des malades

Dans l'amphithéâtre, de nombreux thèmes médicaux sont abordés, comme celui de la dénutrition. Il s'agit de la perte de la masse musculaire, un problème qui accompagne souvent les maladies chroniques.

Il faut lutter le plus possible contre cet état de perte protéique au niveau des muscles parce que ça va conditionner l'évolution de la maladie chronique, que ce soit un cancer, un grand brûlé ou encore un insuffisant respiratoire

assure le professeur Denis Raccah, chef de service d'Endocrinologie, diabète et maladies métaboliques à l'AP-HM. Il précise que la lutte contre la dénutrition avec l'aide de compléments alimentaires va pouvoir changer favorablement l'évolution de ces maladies.

Il y a 60 ans, le rapport entre la santé et la nutrition intéressait peu de monde. Ces journées nationales lancées à cette époque prouvent aujourd'hui qu'elles ont été pionnières en la matière. 

Hippocrate, le père de la médecine, disait "que l'alimentation soit ta première médecine", même s'il faisait la différence entre alimentation et médicament.

Reportage : Gislaine Millet-Bouquet et Laurent Esnault

Sur le même sujet

Grêle et pluie à Gattières

Les + Lus

Les + Partagés