• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : la plage de l'Huveaune interdite à la baignade

ILLUSTRATION - Un panneau indique l'interdiction à la baignade sur une plage. / © J. POUSTIS / France 3 Provence-Alpes
ILLUSTRATION - Un panneau indique l'interdiction à la baignade sur une plage. / © J. POUSTIS / France 3 Provence-Alpes

Marseille, son vieux-port, sa cathédrale, ses calanques, mais pas ses plages. En pleine canicule, ça tombe plutôt mal. Une nouvelle fois la plage de l'Huveaune a été interdite vendredi matin à la baignade, avant d'être rouverte dans l'après-midi, indique la mairie dans un communiqué.   

Par Grégoire Bézie

Alors que tout Marseille transpire, plongée dans un épisode caniculaire sans précédent, le drapeau rouge flotte sur la plage de l'Huveaune.

Pour se rafraîchir, il faudra plutôt choisir une autre plage ou d'autres lieux. Les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse sont en vigilance rouge canicule.

Malheureusement, les communiqués de la mairie se suivent et se ressemblent. "Suite aux résultats d'analyse de ce matin (vendredi, ndlr), la plage de l'Huveaune est fermée à la baignade", indique la municipalité phocéenne.

"Des investigations sont en cours afin de déterminer la cause et de nouveaux résultats d'analyse sont attendus dans la journée", précise-t-elle. 

La plage a finalement été rouverte peu avant 15h vendredi. Quant à connaître la teneur des résultats, la communication s'arrête là.  

Près d'une dizaine de fermetures depuis début juin

Et pourtant, le problème est récurrent. Depuis le début du juin et l'arrivée des premières chaleurs, les relevés réalisés par le service d'assainissement de Marseille Métropole, ne sont pas bons. Et les plages régulièrement interdites. 

Tour-à-tour, les plages de Prado Nord, de la Pointe Rouge, du Prophète, de Borély et déjà de l'Huveaune, par trois fois pour cette dernière, ont été interdites à la baignade, depuis le début du mois. 

Début juin, les analyses pratiquées avaient mis en évidence des valeurs de streptocoques fécaux et d'Escherichia coli très largement supérieures à la moyenne. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Dr Guevara explique la portée de cette modélisation numérique

Les + Lus