• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : le sondage de Bruno Gilles en vue des municipales indique une victoire de Les Républicains au 1er tour

Un sondage Ifop pour le micro-parti de Bruno Gilles indique une victoire de Les Républicains au premier tour des élections municipales de 2020.
Un sondage Ifop pour le micro-parti de Bruno Gilles indique une victoire de Les Républicains au premier tour des élections municipales de 2020.

Un sondage Ifop, sur les attentes des Marseillais, dans le cadre des élections municipales à Marseille en 2020, révèle que la liste de Bruno Gilles, soutenu par Les Républicains, arriverait en tête au premier tour. Un sondage qu'il faut peut-être nuancer.

Par Ludovic Moreau

Bruno Gilles, sénateur des Bouches-du-Rhône, ancien maire des 4e et 5e arrondissements de Marseille, publie un sondage Ifop, réalisé dans le cadre des prochaines élections municipales. Ce sondage place l'élu en tête avec 27% des voix au premier tour, si les élections avaient lieu dimanche prochain. En tête devant Stéphane Ravier (RN) (21%), Samia Ghali (PS) (19%), Saïd Ahamada (LREM) (15%), Sophie Camard (LFI) (12%) et Jean-Marc Coppola (PCF) (4%).


Un maire à plein temps

Ce sondage Ifop, centré autour de trois questions, révèle que 85% des personnes interrogées souhaitent un maire à plein temps, avec un mandat unique, totalement engagé dans une "unique mission".
D'autre part, 78% des intentions de vote approuvent la méthode consistant à construire un projet participatif ouvert aux Marseillais.

Les résultats confirment ma vision, celle de moderniser Marseille dans toutes ses strates, et en même temps accueillir durablement les grands projets

a réagi Bruno Gilles à la suite des résultats du sondage.


Un sondage qu'il faut nuancer

Ce sondage Ifop a été réalisé pour le compte de Génération engagement, le micoparti de Bruno Gilles et dans cette enquête, les forces en présence ne seront peut-être pas celles qui seront en campagne, dans un an. Samia Ghali, Saïd Ahamada et Sophie Camard n'ont pas été officiellement investi par leur parti pour conduire les listes aux prochaines élections municipales, ils ne se sont même pas encore portés candidat.
Quels seraient les résultats des sondages si à la place de Samia Ghali, c'était Benoît Payan, à la tête du parti Socialiste ?
Si, à la place de Sophie Camard, Jean-Luc Mélenchon décide de conduire la liste pour La France Insoumise ?
Et si le PS et LREM choisissent de partir ensemble avec une liste commune ? Aujourd'hui, selon ce même sondage, ils totaliseraient 34% des intentions de vote.

Même à droite, au sein des Républicains, si Martine Vassal ou encore Renaud Muselier étaient chargés de conduire la liste, Quel serait leur score ? Supérieur ou inférieur à celui de Bruno Gilles ?

Avec des "si", on referait le monde, c'est bien connu. Le scénario de ce sondage est une hypothèse, il a le mérite de montrer que Bruno Gilles est un candidat crédible, mais est-il le mieux placé pour faire gagner la droite républicaine ?
 

Sur le même sujet

Marseille : le défi de Monte Cristo

Les + Lus