“Dans les moments de drame que nous vivons il est bien que nous soyons tous ensemble” Gérard Collomb

Le ministre de l'intérieur à Marseille aux côtés du maire de la ville et du président de la région Paca
Le ministre de l'intérieur à Marseille aux côtés du maire de la ville et du président de la région Paca

"Une dizaine de témoins" étaient encore entendus ce dimanche soir dans le cadre de l'enquête sur l'attaque qui a fait deux morts gare Saint-Charles à Marseille et qui doit établir s'il s'agit bien d'un acte terroriste, a déclaré sur place le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Par Marc Civallero

Arrivé sur place vers 18h, le ministre de l'intérieur Gérard Collomb a déclaré "Cet acte pourrait être de nature terroriste mais à cette heure, nous ne pouvons pas l'affirmer, à partir du moment où le parquet anti-terroriste a été saisi, c'est qu'il y a cette possibilité, mais aujourd'hui nous ne pouvons l'affirmer de façon assurée. L'identité de l'assaillant, comme celle des deux victimes, doit encore être déterminée avec précision"

 Gérard Collomb a poursuivi ses explications : "Un certain nombre de témoins disent que l'assaillant a crié "Allah Akbar, cet élément doit encore être confirmé, les bandes de vidéo-surveillance n'étant pas sonorisées. Ces témoins sont entendus par la police marseillaise, c'est eux qui nous permettront de préciser la nature exacte de ce crime, en même temps que les éléments qui ont amené à la commission de ce crime".

En présence du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin et du Président de la région Paca Renaud Muselier, le ministre de l'intérieur c'est longuement adressé à la presse
Attaque au couteau à Marseille : l'intervention de Gérard Collomb
Réaction Jean-Claude Gaudin


Sur le même sujet

Les + Lus