L'Om fait match nul à Montpellier, tension autour du but annulé

Rudi Garcia / © Maxppp/LAURENSON Philippe
Rudi Garcia / © Maxppp/LAURENSON Philippe

L'Olympique de Marseille n'a ramené que le nul de Montpellier (1-1) dimanche, en clôture de la 16e journée du championnat. Marseille évite la défaite grâce à un but de Camara refusé. 

Par avec AFP

Marseille, qui a fait match nul à Montpellier 1-1, laisse la deuxième place de L1 à Lyon, après la 16e journée de championnat dimanche. L'OM, en cas de succès, aurait pu revenir à 7 points du PSG. Lyon est désormais à 9 unités derrière le leader (tout comme Monaco, 3e, et l'OM, 4e, devancés par l'OL à la différence de buts). La défaite surprise du PSG à Strasbourg samedi (2-1) n'est pas donc si réjudiciable que ça pour la bande à Neymar.

Marseille peut s'estimer heureux avec un penalty en sa faveur et un but de Montpellier refusé sur le fil.
Laurent Nicollin, le président de Montpellier, a ironisé pour le penalty sur Canal+:

Avant j'étais contre, mais maintenant je suis pour la vidéo.

Son entraîneur Michel Der Zakarian a lui crié au scandale pour le but refusé. L'OM peut s'en vouloir mais reste tout de même sur une belle série: ça fait 11 matches d'affilée sans défaite en championnat.
Dans l'Hérault, c'est Giovanni Sio qui a ouvert le score pour Montpellier. L'OM, qui n'a tiré que deux fois en une quarantaine de minutes en première période, doit donc son salut à un penalty -pour une faute peu évidente- converti par Florian Thauvin, le Marseillais en forme (8 buts en L1).

Réactions marseillaises

Steve Mandanda (gardien de Marseille) : "Sur le but refusé, Camara met sa tête et Hilton se jette, il fait une action de jeu qui me gêne, je suis allé dire mon ressenti à l'assistant. Je l'ai conforté dans sa décision, car je pense qu'il l'avait déjà signalé."

Rudi Garcia (entraîneur de Marseille): "C'était un match difficile, on s'y attendait, on sait que c'est une équipe qui joue les contre-attaques et les coups de pieds arrêtés. On a été en danger un peu sur contre-attaques et beaucoup à la fin sur les coups de pieds arrêtés. On a fait une première mi-temps
trop moyenne à mon goût, la deuxième a été mieux, on a été plus patients dans le jeu. Puisqu'on va parler de l'arbitrage, même si ce soir c'est en ma faveur, je suis pour l'arbitrage vidéo, comme ça l'arbitre ira voir sur l'écran et pourra juger, comme ceux qui ont vu dix ralentis à la télé. Sur le but refusé, Steve (Mandanda) ne peut pas intervenir comme il le veut car un Montpelliérain l'oblige à attendre et du coup il sort en retard, le but est logiquement annulé. Le penalty? Il y a faute sur Morgan qui est ceinturé. Et puis il y a rouge pour Hilton aussi, Valère ne s'est pas ouvert tout seul. Avec la vidéo, on n'aura plus toutes ces polémiques."

Sur le même sujet

Marseille : marche blanche pour Engin

Les + Lus