Le parc national des Calanques rouvre mardi et appelle les visiteurs à ne pas stresser les animaux

Le parc national des Calanques était fermé par arrêté préfectoral en raison de la crise sanitaire depuis la mi-mars. Il sera à nouveau accessible aux promeneurs à partir de ce mardi 2 juin, dans le respect de la tranquillité des animaux. 

© Serge GUEROULT/MaxPPP
C'est la fin de la belle vie pour les animaux du parc national des Calanques. A partir de ce mardi 2 juin, les restrictions d'accès et de circulation sont levées.

Les promeneurs seront à nouveau autorisés dans le parc aux portes de Marseille. Et à n'en pas douter, ils seront nombreux sur les sentiers.

"Dès le 2 juin, les nombreux amoureux des Calanques pourront faire leur retour tant attendu sur le territoire pour randonner, grimper, plonger ou tout simplement se ressourcer...", écrit dans un communiqué la direction du parc national.

Depuis le confinement, les rorquals avaient repris leurs aises, tout comme les puffins, fous de Bassan, hérons et autres "habitants" des lieux, qui s'étaient réapproprié l'espace naturel soudainement déserté par les humains. 

En "mode quiétude" pour ne pas stresser les animaux

Les responsables du parc "appellent cependant les visiteurs à renouer avec leur espace naturel protégé avec prudence, solidarité et respect de la quiétude des lieux".

Ils invitent ainsi les randonneurs à respecter la tranquillité retrouvée, en restant sur les sentiers autorisés, sans faire trop de bruit et en se tenant à distance de la faune sauvage pour ne pas stresser les animaux. 

Balade, randonnée, escalade, baignade, plongée, sports de pagaie… l’ensemble des activités sportives individuelles terrestres et maritimes reprennent, mais uniquement en petits groupes de moins de 10 personnes. Même chose pour les sorties organisées par des clubs, des associations ou des guides.

Il est également recommander d'effectuer "des sorties courtes et dynamiques afin de ne pas s’attarder dans des secteurs où les visiteurs peuvent se retrouver en situation de promiscuité, belvédères, itinéraires fréquentés…".

Accès aux plages uniquement en "mode dynamique"

Le parc souligne encore que chacun doit respecter les gestes barrières et que l'accès aux plages est soumis à la même règle " de mode dynamique" que les 21 plages de la ville.

Pique-nique et bronzette sur la serviette seront donc interdits. Le non-respect de ces dispositions pourra entraîner des verbalisations, avertit le parc.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter