Les plafonds d'une école maternelle s'effondrent à Marseille

Publié le Mis à jour le

Le bâtiment de l'école Saint-Vincent-de-Paul supporte mal les changements climatiques. Suite aux fortes précipitations, les faux plafonds de l'école maternelle se sont écroulés dans les classes.

Les locaux ont été depuis nettoyés mais les classes des 3-5 ans restent inaccessibles à l'école Saint-Vincent-de-Paul, rue Chape à Marseille. Depuis deux jours, les parents d'élèves s'inquiètent que le reste des faux plafonds cède pendant la présence des enfants. Ils s'interrogent sur la sécurité du bâtiment et sont nombreux à écrire à Danièle Casanova, adjointe à l'éducation, qui assure que les demandes sont "en cours". 



Les enfants sont dispatchés dans les autres classes et dans la cour.



 Les intempéries de ces deux derniers jours ont entraîné des fuites dans la toiture de l'école. Une classe a été inondé hier, inondation qui s'est propagée à trois autres classes.  Ce vendredi matin, quatre classes d'élèves n'ont pas pu accéder à leur salle pour faire école. Selon les parents d'élèves, les enfant seront dans la cour toute la journée, et à tour de rôle dans la bibliothèque.  


Sur les réseaux sociaux, l'opposition s'empare déjà de la polémique