• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Sausset-les-Pins : Francky Zapata accusé par des riverains de polluer avec son Flyboard

Francky Zapata a l'entraînement sur son Flyboard sur le littoral de Sausset-les-Pins. / © CLEMENT MAHOUDEAU/MaxPPP
Francky Zapata a l'entraînement sur son Flyboard sur le littoral de Sausset-les-Pins. / © CLEMENT MAHOUDEAU/MaxPPP

Francky Zapata a réalisé un exploit en traversant la Manche sur son Flyboard le 4 août dernier. Mais des habitants de Sausset-les-Pins, où il s'entraîne, ont signalé à franceinfo #AlertePollution les nuisances de l'engin volant, jugé trop "bruyant, polluant" et "envahissant".

Par Annie Vergnenegre

Francky Zapata n'a pas que des admirateurs. Sur son dispositif #AlertePollution, franceinfo a recueilli le témoignage des deux habitants de Sausset-les-Pins, excédés par la pollution et les nuisances sonores de son Flyboard. 

C'est dans cette petite commune des Bouches-du-Rhône que l'homme volant teste son engin, dans l'anse de Boumandariel, à une centaine de mètres seulement des premières maisons du lotissement de l'habitante interrogée par franceinfo. 

Odeurs de kérosène et décibels

L'internaute, qui est avocate, se plaint des odeurs de kérosène et des 120 décibels des réacteurs, "comme un avion qui ferait des tours devant chez vous", explique-t-elle. 

Les déplacements aériens de Francky Zapata perturberaient aussi la circulation sur la D9 qui borde le site d'entraînement, les curieux s'arrêtant "en plein virage" pour le voir évoluer dans les airs.

L'affaire fait grand bruit dans les médias et l'ex-champion de jet-ski s'est dit "triste et déçu" sur sa page Facebook. 

Arrêtés et dérogations

Avant son entraînement hebdomadaire, ce lundi, l'inventeur du Flyboard a accepté de rencontrer deux de ses détractrices qui l'accusent de "violer les arrêtés de la préfecture et de la mairie".

Il affirme respecter les règles et rappelle que pour toutes sorties exceptionnelles comme au 14 juillet, il bénéficie toujours de dérogations. Entre les deux parties, c'est un dialogue de sourd.

Ce lundi, Francky Zapata a réalisé un vol avec mesure des décibels. "On est à 90-95 décibels dans un environnement à 80 pendant 5 secondes. Donc on parle de nuisances à 90 décibels pendant 5 secondes, 5 ou 6 fois quand je viens ici une fois par semaine" souligne-t-il.

Une enquête ouverte

Le parquet d'Aix-en-Provence a ouvert une enquête confiée à la gendarmerie des transports aériens. Ce sera  à la justice de déterminer si les nuisances générées par l'activité de Francky Zapata causent un trouble aux tiers et peuvent être sanctionnées par la loi.

L'homme volant, lui, cherche déjà un site d'entraînement moins controversé.

Sur le même sujet

Nice: temps forts de l'Half Iron Man

Les + Lus