Martigues : une restauratrice à l'affiche du festival de Cannes

Dora et Alexandre sur la terrasse de leur restaurant dans la calanque du Ponteau à Martigues Lavera. / © Robert Papin / France 3 PACA
Dora et Alexandre sur la terrasse de leur restaurant dans la calanque du Ponteau à Martigues Lavera. / © Robert Papin / France 3 PACA

Propriétaire d'un cabanon à Martigues, Dora Manticello s'apprête à aller à Cannes la semaine prochaine. Elle et sa famille sont à l'affiche du premier long-métrage d'Anne Alix, "Il se passe quelque chose", film qui fera l'ouverture de l'ACID, la sélection réservée au cinéma indépendant.

Par Marie Bail

Elle a été le décor de plusieurs films et reportages: la "Caravelle" est un cabanon typique, situé entre les industries de Marignane et la beauté sauvage de la calanque de Ponteau. Sa propriétaire, Dora Manticello et ses deux fils ont participé au premier long-métrage d'une réalisatrice installée à Marseille. Le film "Il se passe quelque chose" a été sélectionné pour l'ACID, partie du Festival de Cannes réservée au cinéma indépendant. Le 9 mai prochain, la famille Manticello sera donc présente au cinéma "Les Arcades", salle officielle pour le cinéma indépendant. 

Dans le film, Dora joue son propre rôle: celui de restauratrice. Son fils Alexandre, âgé de 26 ans et serveur dans le cabanon, a tapé dans l'oeil de la réalisatrice. Elle lui a proposé de jouer quelques scènes mais en voyant l'aisance du jeune homme, il a finalement un rôle à part entière. 

Le second fils, Angelo, est lui chanteur (lyrique, opéra, rock, comédie musicale). Sa voix a plu à la direction artistique du film et sa chanson "La réparation", écrite par sa mère, est dans la B.O du long-métrage. La chanson traite de la vie de la famille Manticello et de leurs difficultés. 



Le film d'Anne Alix est présenté comme un "road-movie féminin". Il se déroule sur les routes de Provence et raconte la rencontre et l'histoire d'Irma et de Dolorès. La première est perdue, "paumée" quand la seconde est "une femme libre et décomplexée,  missionnée pour rédiger un guide touristique gay-friendly sur un coin de Provence oublié". Ce duo se lance sur les routes provençales pour "un voyage initiatique".



Qui est Anne Alix ? 

Après des études d’Histoire, Anne Alix opte pour le cinéma pour tenter d’explorer le monde. Elle tourne quelques courts métrages de fiction, et suite à des rencontres fortes, elle passe au documentaire.
Depuis son arrivée à Marseille en 2000, elle continue son travail sur des fictions alors que son travail documentaire s’oriente vers des créations partagées qui font évoluer son écriture personnelle et ancre son envie de filmer sur son cadre de vie.  Elle poursuit en parallèle son compagnonnage avec le Théâtre de La Cité/. En 2017, elle a participé aux ateliers IMIM (Images en miroir/Images en mémoire) de Lieux Fictifs à la prison de Villepinte.

 

Sur le même sujet

Cannes sur culturebox

toute l'actu cinéma

Les + Lus