Cet article date de plus de 4 ans

78,6 % de réussite : bravo les bacheliers !

Les lycéens connaissent individuellement leur résultat. L'heure est venue de découvrir les chiffres en détails. Avec 78,6% de réussite cette année, les jeunes diplômés sont un peu en-dessous des résultats de leurs aînés de 2016. Mais avec le repêchage, nous espérons qu'ils les rattraperont.
 78,6% des candidats au bac l'ont réussi du premier coup. Soit 5490600 jeunes en France. Non seulement, ils sont heureux et soulagés, mais en plus ils vont pouvoir faire d'autres projets. Pur connaître tous les chiffres en détails, vous pouvez aller sur ce site

Parmi les heureux bacheliers, Stéphanie, 18 ans, qui a passé un bac STMG (sciences et technologies du management et de gestion) à Marseille :


Je suis vraiment trop contente. J'ai cru que mon coeur allait se déchirer. Pas de mention mais ce n'est pas grave. Je suis la première de ma famille à le décrocher.

Toujours à Marseille, Sophie N'Gané, 18 ans, enlaçait sa mère ce mercredi matin en découvrant ses résultats. Mention Bien. "Je suis vraiment sur un nuage!

 

Le travail, ça paie toujours", a glissé la jeune fille, qui part en BTS.
 

1 point de moins qu'en 2016


Le taux de réussite provisoire national a baissé de 1 point par rapport à l'an dernier, selon les chiffres du ministère de l'Education. 96.500 candidats (13,8%) pourront passer le rattrapage jeudi et vendredi tandis que 53.300 candidats (7,6%) sont recalés. Le taux de réussite quasi définitif (avant la session de septembre) sera connu ce lundi.

Le taux d'admis au baccalauréat général est de 80,1 %, en baisse de 1,5 point par rapport à celui de 2016. Par filière, il a surtout baissé en ES (-4,3 points) et plus modérément en L (-0,9 point). Il est stable dans la série S.

Le taux d'admis est en légère hausse (+0,2%) pour le bac technologique à 80,1%, et en baisse de 1,1 point pour le bac professionnel, à 74,4%.

Depuis 2012, le taux de réussite au bac dépasse les 80%. L'an dernier, 88,6% des candidats ont décroché le précieux sésame (après 88,5% en 2015). Mais la proportion
de bacheliers dans une génération est plus faible: moins de quatre jeunes sur cinq (78,8%) âgés de 18 ans avaient le bac en 2016. En 1945, quelque 3% des jeunes décrochaient ce diplôme et moins d'un tiers dans les années 80.

Le Premier ministre Edouard Philippe a promis ce mardi de faire "profondément évoluer" le baccalauréat. Nous espérons quelques précisions. En attendant, à défaut de suivre encore des cours de maths, vous avez pu lire quelques chiffres.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société bac