Cet article date de plus de 7 ans

C'est parti pour les 7es parties

On est à mi-parcours de la compétition. Après l'écrémage du lundi, il ne reste plus que 128 équipes sur les 4112 du premier jour. Ambiance du mardi matin avant l'entrée en lice des triplettes dans les 7èmes parties.
Le premier jour, ils arrivaient par bus entiers. Le deuxième jour, ils étaient encore plus de 1500 à déferler par grappes sur le parc Borely. Au troisième jour, ils ne sont que 384 joueurs. Les allées se sont vidées. A la déferlante bruyante des premières parties a succédé l’arrivée au compte-gouttes des triplettes prêtes à entamer les 7e.

La Bonne Mère a porté chance à Christian Vierge et son ami « L’abbé Pierre. » Nous les avions croisés le premier jour. Ils sont encore là. « La Vierge » avec son béret toujours bien en place mais sur une tête chaque jour un  peu plus lourde…
Chris Helfrick vient de Bordeaux, mais qu'on se le dise, il n’est pas à Marseille en touriste. Bon, évidemment en ce mardi matin, l’œil est un peu rouge, les paupières gonflées. Le défi que Chris se donne pour son deuxième Mondial, c'est de passer les 7e où il avait chuté l'an dernier. Avec son copain Lysain Lamy, qui est allé jusqu'en quart tout est possible. 

L’Alsacien Georges HEIL n’a pas passé la première partie. Pas question de regarder Mundchhausen pour autant, dès 8 heures il est là. Heureux de profiter de cette ambiance si particulière du Mondial à pétanque.

Stéfan ADAMO est venu en voisin de Manosque, c’est sa première participation il est là plutôt content de lui jusqu’à présent. Le Vieux Port, il y croit ?


Un peu timides, dans leur beau T-Shirt des Pikaboys, Babeth la pointeuse, Annie la milieu et Domie la tireuse des "Pikaboys" de Saint Cannat (13) viennent repérer les lieux... elles participent pour la 3e fois au tournoi des femmes. Jusqu'à présent elles ne sont jamais sorti des poules.. 

On est venu sentir un peu l'ambiance avant d'entrer dans la compétition.. bon, on est là pour s'amuser entre copines.. on verra bien.. "


Malgré la décontraction affichée, on sent bien quand même que la pression monte. Comme elle, ce mardi matin, 456 femmes entreront dans la partie du Grand Prix Féminin EDF.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque